Actualités
|
Publié le 27 Juin 2018

Crif/Mémoire - Le travail du Crif sur les questions mémorielles

Parmi les 3 missions principales du Crif, celle de la préservation de la mémoire de la Shoah et sa transmission est un enjeu fondamental.
Photo : Francis Kalifat lors de son discours pour le 75e anniversaire de la rafle du Vel d'Hiv, à Paris le 16 juillet 2017
 
Depuis sa création clandestine en 1943, le Crif est intimement lié à la préservation de la Mémoire.
 
Dans le contexte de l’après guerre, les survivants de la déportation se sont vite retrouvés esseulés et le credo qui consiste à faire croire qu’ils ne voulaient pas parler masque une réalité autrement plus cruelle : on  ne voulait tout simplement pas les entendre.
 
Au sein du Crif, la mémoire s’est incarnée en la personne d’un homme au charisme extraordinaire : Henry Bulawko. C’est lui qui a fondé la Commission du Souvenir du Crif, et qui va tout au long de son existence s’engager pour que la parole des déportés soit entendue et pèse. L’idée de créer cette Commission au Crif était une manière de prolonger le vœu de ses fondateurs, à savoir perpétuer la mémoire des victimes de la Shoah et lutter avec force contre ses négateurs.
Aujourd’hui, cette commission existe toujours. Elle est dirigée par Bruno Halioua et compte parmi ses membres des personnalités comme Serge Klarsfeld, des institutions telles que le Mémorial de la Shoah et la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Elle comprend aussi et surtout pléthore d’associations de survivants de la Shoah qui existent encore souvent grâce à l’implication des descendants de victimes.
 
Chaque année, le Crif organise la commémoration de la révolte du ghetto de Varsovie et participe activement, en lien avec le ministère de la Défense, à la préparation de la Cérémonie nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux Justes de France.
 
Ce n’est évidemment pas tout. Le Crif, tout au long de l’année, s’implique dans ce champ mémoriel. Chaque année, par exemple, le Président du Crif, se rendu à Auschwitz-Birkenau dans le cadre de voyages de mémoire. Il est, à ces occasions, accompagné de personnalités politiques et institutionnelles. Tous les ans, le Crif organise également lui-même un voyage de mémoire à Auschwitz-Birkenau.
 
Par ailleurs, le Crif recueille régulièrement les témoignages et récits de survivants de la Shoah. Ce travail permet d'archiver durablement la parole et de la transmettre aux générations futures.
 
Le Crif vous propose :
 

Les dernières Commissions du Souvenir du Crif :

Le récit du voyage de mémoire du Crif à Auschwitz-Birkenau :

 

Les témoignages recueillis par le Crif :

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.