Actualités
|
Publié le 3 Décembre 2020

Culture - Le MahJ chez vous : Pierre Dac, résistant

La France est confinée et, comme tous les musées, le MahJ est fermé, mais il reste à vos côtés pour vous instruire, vous divertir, vous amuser, vous émerveiller, vous émouvoir. Aujourd'hui, nous revenons sur l'engagement de Pierre Dac et son passé de résistant. Le Mahj présente actuellement la première exposition consacrée à Pierre Dac (1893-1975).

Illustration : Carte d’interné résistant d’André Pierre-Dac du ministère des Anciens Combattants et Victimes de la guerre, Paris, 7 février 1957 © Archives Jacques Pessis. Droits réservés

Le Mahj chez vous : Pierre Dac, résistant

Pierre Dac, maître de l’absurde, inventeur du schmilblick, producteur des premières émissions humoristiques à la radio, fut également un homme engagé.

Dès le milieu des années 1930, il noue des liens avec la LICA – la Ligue internationale contre l’antisémitisme, fondée en 1927. Il devient à partir de 1948 un des contributeurs du Droit de vivre, l’organe de presse de l’association.

Dans L’Os à moelle, hebdomadaire qu’il fonde en mai 1938, il raille Hitler et Mussolini, ainsi que la lâcheté et l’inaptitude de certains hommes politiques. Le titre cesse de paraître avec l’Occupation de Paris par la Wehrmacht en juin 1940.

En 1943, Pierre Dac rejoint la France libre. Jusqu’en août 1944, dans Les Français parlent aux Français, au micro de Radio Londres, il fustige Pétain, les collaborateurs et les occupants à travers plus de quatre-vingts éditoriaux et chansons, dont le célèbre Bagatelle sur un tombeau (11 mai 1944).

C’est un extrait de ce texte puissant que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui. Il clôt une joute verbale avec Philippe Henriot, secrétaire d’État à l’Information et à la Propagande de Vichy et thuriféraire de la collaboration sur Radio Paris. Pierre Dac conclut Bagatelle avec une phrase prémonitoire : Henriot sera abattu par la Résistance quarante-huit jours plus tard.

A lire aussi :

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.