Actualités
|
Publié le 12 Septembre 2019

Culture - Zubin Mehta suspend le temps à la Philharmonie de Paris

Moment de grâce à la Philharmonie de Paris le temps de deux concerts de l'Orchestre Philharmonique d'Israël.

Photo : Zubin Mehta et l'Orchestre Philharmonique d'Israël, lundi soir à la Philharmonie de Paris - ©Charles d'Hérouville

Mardi soir, dans l'immense et splendide salle de la Philharmonie de Paris, nous étions quelques milliers à vibrer au son des violons, des contrebasses, des clarinettes et des harpes de l'Orchestre Philharmonique d'Israël (Israeli Philharmonic Orchestra).

Le public parisien a en effet eu l'immense chance d'assister à deux concerts exceptionnels de cet ensemble musical dirigé par Zubin Mehta. Une chance qu'il fallait saisir au vol, ces concerts étant probablement les derniers que Mehta dirigera à Paris. Cinquante-huit ans après ses débuts, le maestro s'apprête effectivement à ranger sa baguette. Mais la relève est déjà assurée avec le jeune et talentueux israélien Lahav Shani qui deviendra Directeur musical de l'Orchestre Philharmonique d'Israël dès la prochaine saison artistique.

La naissance de deux géants de la musique 

En 1936, deux géants de la musique voient le jour, à des milliers de kilomètres l'un de l'autre : l'OPI en Palestine mandataire, et Zubin Mehta à Bombay. C'est au violoniste visionnaire Bronislaw Huberman que l'on doit l'existence de l'OPI. Face à l'accession au pouvoir d'Hitler en Allemagne, Huberman réalise la rôle qu'il va pouvoir jouer dans le sauvetage de dizaines de Juifs d'Europe de l'Est en les faisant intégrer la toute nouvelle formation musicale israélienne. A l'époque, elle s'appelle l'Orchestre Philharmonique de Palestine et changera de nom en 1948 à la création de l'Etat d'Israël.

De son côté, à l'autre bout de la planète, Zubin Mehta étudie la musique à Vienne et passe brillamment le Concours international de direction d'orchestre de Liverpool. En 1961, il dirige pour la première fois les orchestres philharmoniques de Vienne, de Berlin, et d'Israël. 

Son talent et la vivacité de sa passion ravissent les musiciens du monde entier. Curieux, Zubin Mehta parcourt avec élégance les répertoires musicaux de toutes les grandes nations, de Paris à New York en passant par Milan et Vienne.

Lundi et mardi soir, le maestro indien a de nouveau mis sa passion au service du public et, avec l'Orchestre Philharmonique d'Israël, a donné vie aux notes des plus belles pièces musicales de Haydn, Berlioz, Schubert, Ravel et Beethoven. 

Mission réussie pour la légende Zubin Mehta qui, le temps d'une vie, a fait battre les coeurs autant que la mesure.

Marie-Sarah Seeberger

 

Le Crif vous propose :

 

Mon image

L'Orchestre Philharmonique d'Israël à la Philharmonie de Paris  - ©Charles d'Hérouville

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.