Inscrivez-vous à la Newsletter du Crif! : Recevez chaque jour une synthèse de l'actualité vue par le CRIF!
Afficher
Masquer

Inscrivez-vous en quelques secondes à la Newsletter du CRIF et recevez gratuitement chaque jour une revue de presse et des commentaires sur l'actualité préparés par le CRIF.

E-mail:

 

A l'issue de votre inscription, un e-mail de confirmation vous sera adressé.

Actualités
Publié le 21 Mai 2012

Désinformation : cinq raisons de garder les yeux ouverts

Il suffit la plupart du temps d’une photo, d’une légende ou d’une vidéo pour donner une vision erronée de l’état de la situation sur le terrain. Voici cinq informations sur Tsahal, de la moins connue à la plus répandue, qui se sont révélées être totalement fausses. À l’heure où le pouvoir des images est plus que jamais au coeur des discussions sur les conflits dans notre région, la vigilance est l’affaire de tous. Beaucoup d’informations et d’idées reçues circulent au sujet de Tsahal : certaines sont vraies, une grande partie ne l’est pas.

Un soldat israélien piétine une fillette

 

En février dernier, cette photographie et des rumeurs selon lesquelles il s’agit d’un soldat israélien et d’une petite fille palestinienne circulent sur le net et provoquent l’indignation générale parmi les internautes.

 

Ces rumeurs ont d’abord été contredites par Elder of Ziyon. Rapidement, il a été prouvé que cette photo avait en fait été prise à Bahreïn en décembre 2009.

 

L’arraisonnement du Mavi Marmara en mai 2010

 

L’arraisonnement du Mavi Marmara ou de la “flottille pour Gaza” a fait couler beaucoup d’encre notamment sur le caractère soi-disant pacifiste de ses passagers. Les “activistes” du Mavi Marmara ont affirmé avoir agi de manière non violente ; les soldats israéliens ont affirmé avoir été sauvagement lynchés.

 

Plusieurs mois après l’incident, une agence de presse turque a publié des photos contredisant la version des “activistes” puisqu’ils apparaissent armés de couteaux tâchés de sang. Étrangement, sur les photos publiées à l’origine par Reuters, les armes avaient été effacées.

 

Premièrement démenties par le blog Little Green Footballs, d’autres preuves ont ensuite été apportées ne laissant plus aucun doute quant à la violence avec laquelle les soldats de Tsahal ont été attaqués à leur arrivée sur le bateau.

 

Selon la commission Turkel, « les soldats ont été attaqués par des agents violents, qui étaient munis pour la plupart de masques à gaz. Trois soldats ont été attaqués, leur équipement et leur arme leur ont été arrachés, suite à quoi ils ont été projetés à l’intérieur du navire, ont été battus, et n’ont pas eu le droit de recevoir les soins médicaux appropriés ». Le rapport mentionne que « deux soldats avaient été touchés par des balles réelles. Un soldat s’est fait tirer dessus avec une arme à feu de calibre 9mm, et un autre a reçu une balle dans le genou et a été poignardé. »

 

Raja Abu Shaban

 

Pendant l‘escalade de violence du mois de mars dernier où plus de 200 missiles ont été tirés en 4 jours sur les civils du sud d’Israël depuis Gaza, la photo de Raja Abu Shaban, une fillette de 3 ans au visage ensanglanté “tuée ces jours-ci par un raid israélien”, circulait sur Twitter.

 

Cette campagne de désinformation a été lancée à l’origine par un employé de l’ONU, Khulood Badawi,qui a publié la photo en affirmant qu’elle était récente et que l’armée israélienne était responsable de la mort de la fillette.

 

En réalité, Raja Abu Shaban est morte en 2006 en tombant d’une balançoire.

 

Ces fausses affirmations ont d’abord été démenties par Avi Mayer et le site de Tsahal et d’autres détails ont ensuite été apportés par Honest Reporting. Dans la même série que la photo de Raja Abu Shaban, d’autres images soi-disant en lien avec les violences de ces jours-ci ont été révélées truquées.

 

Les photos de la Deuxième Guerre du Liban (2006)

 

Pendant la Deuxième Guerre du Liban en 2006, des photos truquées, voire complètement mise en scène, ont inondé les médias internationaux, donnant une perspective erronée de la réalité sur le terrain.La plus connue est celle de Adnan Hajj, un journaliste indépendant employé par Reuters, qui a modifié l’apparence de la fumée sur une photo de Beyrouth dans le but de faire croire que les frappes aériennes de Tsahal avaient engendré des dommages beaucoup plus importants que ce que la photo originelle montrait.

 

Cette manipulation a d’abord été mise en évidence par le blog Little Green Footballs. Plus tard, d’autres blogueurs ont révélé le truquage d’autres photographies.

 

Un Palestinien sauvagement écrasé par un tracteur de Tsahal

 

25/01/2012, Hébron – l’AFP publie une photographie présentant un Palestinien couché sous un tracteur qui prétend qu’un soldat israélien vient de lui rouler dessus. En réalité, ce tracteur n’a jamais bougé et aucun Israélien n’en a pris les commandes.

 

Notre site met rapidement en évidence cette manipulation. Contactée par les soldats de l’unité Porte-parole de Tsahal ainsi que par des journalistes de l’agence de presse israélienne MENA, l’AFP a refusé de considérer les témoignages des infirmiers présents (dont celui du Croissant-Rouge) ainsi que celui de l’officier de Tsahal présent sur place comme suffisant pour changer – voire nuancer – la légende explicative publiée sur son site.

 

Vous n’avez pas besoin d’être soldat dans Tsahal pour aider Israël à se défendre. Vous pouvez vous battre pour Israël dans la guerre de l’information. Ce qui compte, c’est la vérité et c’est là que vous intervenez.

 

lien : http://blogtsahal.wordpress.com/2012/05/20/desinformation-5-raisons-de-garder-les-yeux-ouverts/

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.