Actualités
|
Publié le 14 Juin 2019

Europe/Culture Juive - La ville polonaise de Lodz accueille le premier festival juif depuis des décennies

À l'occasion de Chavouot, des dizaines de personnes ont participé au "Festival of Tranquility" dans le centre ville de Lodz.

Le festival proposait divers ateliers sur le thème du judaïsme : des films, des séances d’étude de Torah, des ateliers de calligraphie, de cuisine et un concert. Le festival de Lodz, où la vie juive a pratiquement disparu pendant l'Holocauste, s'inspire d'une série de célébrations similaires organisées dans toute l'Europe.

La fête de la tranquillité a débuté par un service commémoratif spécial en l'honneur du premier chef de la brigade des pompiers de Lodz, un juif polonais, Maurcy Gutentag. Des conférences ont été données sur la fête deChavouot et l’histoire juive, et une visite des sites juifs de la ville a eu lieu. Le grand rabbin de Pologne, Michael Shudrich, était l'un des invités d'honneur du festival.

Le festival a été créé en coopération avec Shavei Israel, un groupe de sensibilisation juif qui souhaite aider les Polonais d'origine juive à renouer avec la culture de leurs ancêtres. 

Le festival de Lodz, où la vie juive a pratiquement disparu pendant l'Holocauste, s'inspire d'une série de célébrations similaires organisées dans toute l'Europe. Lodz, qui se trouve à 120 kilomètres de Varsovie, était historiquement le foyer de l’une des plus importantes communautés juives de Pologne mais également l’un des plus grand ghettos pendant la Shoah.

***

Publié le 13 juin dans Haaretz sous le titre original : Polish City of Lodz Hosts First Jewish Festival in Decades

Traduction proposée par le Crif

Le festival de Lodz, où la vie juive a pratiquement disparu pendant l'Holocauste, s'inspire d'une série de célébrations similaires organisées dans toute l'Europe.

La ville de Lodz, qui était autrefois l'un des principaux centres juifs de Pologne, a organisé son premier festival juif depuis des décennies.

Des centaines de personnes ont assisté au festival de la tranquillité la semaine dernière dans la ville centrale à l'occasion de la fête juive de Chavouot .

S'appuyant sur des événements similaires à Cracovie, Varsovie, Budapest et dans d'autres villes d'Europe centrale et orientale, le festival de Lodz a présenté des films, des séances d'étude de la Torah, des ateliers de calligraphie et de cuisine et un concert.

L'événement a été organisé par le rabbin Dawid Szychowski, envoyé du groupe israélien Shaveï Israël, qui facilite le retour au judaïsme des descendants de Juifs, entre autres activités.

Lodz , à environ 80 km de Varsovie, était historiquement le foyer de l'une des communautés juives les plus dynamiques du pays - et l'un des plus grands ghettos de l'Holocauste . Mais la vie juive a presque disparu de là en 1944, selon Michael Freund, fondateur de Shavei Israel.

Selon le musée de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem, presque tous les 164 000 habitants du ghetto ont été assassinés dans l'Holocauste, ainsi que 90% de la population juive polonaise de 3 millions d'habitants avant l'Holocauste.

Beaucoup de survivants ont caché leurs racines juives au mieux de leurs capacités, y compris de leurs enfants.

"Malgré le fait que des milliers de jeunes Polonais avaient des parents, des grands-parents ou même des arrière-grands-parents qui ont dû cacher leur identité juive pendant des décennies, le judaïsme a été témoin d'un renouveau en Pologne depuis la chute du communisme et nous sommes heureux de pouvoir la célébrer", dit Freund.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.