Actualités
|
Publié le 20 Avril 2020

Ghetto de Varsovie - Francis Kalifat : "Des jours mémorables et des Hommes héroïques"

Dimanche 19 avril, le Crif et le Mémorial de la Shoah ont organisé une cérémonie virtuelle pour commémorer le 77ème anniversaire du Soulèvement du ghetto de Varsovie. Un moment très émouvant au cours duquel, ensemble, nous avons rendu hommage aux Hommes qui se sont soulevés pour leur liberté.

Hier, vous avez été plus de 500 à suivre en direct la commémoration du Soulèvement du ghetto de Varsovie. Respect des consignes sanitaires oblige, la cérémonie s'est déroulée sur Zoom et a été retransmise sur les pages Facebook du Crif et du Mémorial de la Shoah.

Nous vous remercions pour votre présence et pour les très nombreux messages que vous avez partagés sous le Live Facebook.

Après une introduction de Robert Ejnes, Directeur exécutif du Crif, et de Bruno Halioua, Président de la Commission du Souvenir du Crif, Eric de Rothschild, le président du Mémorial de la Shoah, a pris la parole et livré un message plein d'espoir.

Il a ensuite passé le micro virtuel à Francis Kalifat, le président du Crif. Celui-ci a d'abord tenu à lire un passage d'un courrier que le Ministre Polonais en France lui avait adressé, regrettant de ne pouvoir être présent au regard des mesures sanitaires en vigueur.

Francis Kalifat a ensuite rendu hommage à Danièle Hoffman-Rispal, disparue il y a quelques jours, et a redit tout l'attachement qu'il avait pour cette infatigable militante.

Francis Kalifat a salué le travail conjoint des équipes du Crif et du Mémorial de la Shoah qui ont permis la réalisation de cette commémoration virtuelle, et notamment Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah et Stéphanie Dassa, de la Commission du Souvenir du Crif. Il a honoré la mémoire des héros du Soulèvement du ghetto de Varsovie et a insisté sur la force de la résistance juive qui a su insufler un espoir inesimable dans les coeurs des femmes et des hommes prisonniers du ghetto de Varsovie.

S.E. Talya Lador-Fresher, l'Ambassadeur d'Israël en France (a.i), a ensuite pris la parole et a souligné l'importance des commémoration et du devoir de mémoire.

La cérémonie s'est poursuivie par le chant en yiddish "Yisrolik", magnifiquement interpreté par Michèle Tauber, puis par la récitation en yiddish - puis en français -d'un extrait du poème d'Avrom Sutzkever "Les plombs de l'imprimerie Rom".

Un extrait du témoignage de Larissa Cain, survivante du ghetto de Varsovie, a ensuite été proposé et a ému l'ensemble des participants.

Enfin, le Grand Rabbin Olivier Kaufman a récité la prière El Male Rahamin et a demandé aux internautes de prononcer, dans un choeur commun, un Amen plein d'espoir.

La cérémonie s'est conclue par le chant "Zog Nit Keyn Mol" interpreté en amont par la chanteuse Talila.

 

Vivez ou revivez la cérémonie de commémoration du Soulèvement du ghetto de Varsovie

 

Le Crif vous propose :

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.