Actualités
|
Publié le 4 Octobre 2018

Haine d'Israël - En 2017, le Président de la République l'affirmait pour la première fois : "L'antisionisme est la forme réinventée de l'antisémitisme"

Le 16 juillet 2017, le Président Emmanuel Macron était l'invité d'honneur de la cérémonie de commémoration du 75ème anniversaire de la rafle du Vel d'Hiv'. A cette occasion, dans un discours historique, il a - pour la première fois - qualifié l'antisionisme de forme réinventée de l'antisémitisme.

Extrait du discours du Président Emmanuel Macron lors des commémoration du 75ème anniversaire de la rafle du Vel d'Hiv' - Juillet 2017

[...] Chaque nation court le risque de devenir somnambule et d’accepter l’inacceptable par habitude, par lassitude.

C’est ne jamais admettre que les contraintes économiques puissent conduire au renoncement d’où naissent les pires dérives. C’est ne jamais céder sur l’école, c’est ne jamais céder sur la transmission, c’est ne jamais céder sur la culture, c’est ne jamais céder sur le combat contre l’obscurantisme et l’ignorance.Nous devons sans relâche soutenir sur le terrain ceux qui se mobilisent.

C’est ne jamais céder non plus sur ce qui nous unit, tous ces projets à hauteur d’humanité que nous offre notre temps : faire vivre la démocratie, secourir les indigents, saisir cette ambition planétaire qu’est la lutte contre le réchauffement, accueillir du mieux possible les réfugiés que la guerre jette sur les routes… parce que toutes ces causes, toutes nous grandissent.

Cette lutte c'est aussi celle que nous menons et que nous continuerons à mener partout ensemble, Monsieur le Premier ministre, contre le terrorisme obscur et le pire des fanatismes, contre tous ceux qui voudraient nous faire oublier ce que je viens de rappeler.

Alors oui, nous ne cèderons rien aux messages de haine, nous ne cèderons rien à l'antisionisme car il est la forme réinventée de l'antisémitisme. Et nous ne cèderons rien à toutes celles et ceux qui, sur tous les continents, cherchent à nous faire renoncer à la liberté, cherchent à recréer les divisions, cherchent à nous faire renoncer à cette humanité, notre démocratie, notre République.

Ne perdons pas de vue mes amis la vocation même de notre pays, celle qui unit tous ces citoyens qui donne à chacun une place, une dignité, une signification. Car c'est ce que nous pouvons opposer de mieux au puissant dissolvant que sont la haine raciste et antisémite. C’est de l'absence d'espoir, du sentiment d'inutilité et de déclassement que naissent les peurs et les haines qui nous opposent les uns aux autres.Ce sont toutes ces haines qui se fondent sur ce que l'on est, sur d'où l'on vient, sur ce que l'on croit, que nous devons combattre. [...]

Lire le discours intégral du Président Emmanuel Macron

Le Crif vous propose :

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.