Actualités
|
Publié le 4 Mars 2020

Hommage - Milo Adoner, l’enfant du Pletzel, est décédé

Rescapé de la Shoah, Milo Adoner est décédé ce matin. Il avait 95 ans. Nous adressons à sa femme Suzy et à leurs enfants nos condoléances les plus attristées

Issu d’une famille juive polonaise émigrée durant l’entre-deux guerres, Samuel-Shmil-Milo Adoner est le 4ème enfant d’une nombreuse fratrie dont il ne cessait de rappeler le souvenir.

Lorsqu’il parlait de ses parents et de ses frères et sœurs, Milo se laissait envahir par l’émotion. Sa douleur était encore intacte quand il replongeait dans le souvenir d’une enfance harmonieuse et heureuse.

Car la famille Adoner a été décimée, exterminée. Milo Adoner a été arrêté avec ses parents le 23 septembre 1942 en même temps que 112 Juifs demeurant dans les immeubles du 10-12 rue des Deux-Ponts près de l’Ile Saint-Louis. Tous les membres de la famille de Milo, à l’exception d’une sœur qui a échappé à la rafle, sont déportés par le convoi 38 du 28 septembre 1942. Le convoi s’arrêté à Kossel et Milo va être séparé des siens

Les six autres vont directement à Auschwitz Birkenau où ils sont tous assassinés.

De cela, Milo ne s’est jamais remis. Parler de sa famille le bouleversait littéralement.

Milo a connu une déportation très longue puisqu’il n’est libéré qu’en avril 1945 après avoir connu l’enfer de Birkenau et Blechhammer, Monowitz (Auschwitz III) dont il est évacué le 18 janvier 1945 contraint de rejoindre la Marche de la Mort.

Son caractère était endurci, ses réponses à certaines questions pouvaient être sans appel et nous nous souvenons d’en avoir parfois ri aux éclats. Il pouvait être moqueur, un peu en distance, mimant parfois la mauvaise humeur mais sous ces multiples armures battait un cœur tendre et plein d’humour.

Milo Adoner était un homme lucide, l’idéalisme n’était sans doute pas son horizon mais il n’était aucunement défaitiste. Très investi dans la mémoire de la Shoah, Milo a été Vice-Président de l’Amicale des déportés de Blechhammer puis son Président. Il a été aussi l'un des Vice-Présidents de l’UDA et était Officier de la Légion d’Honneur.

L’enfant de la Communale qu’il était a beaucoup œuvré pour la mémoire des enfants juifs de la rue des Hospitalières Saint-Gervais et celle du directeur de l’école, Joseph Migneret.

Après la rafle du Vel d’Hiv des 16 et 17 juillet 1942, il ne restait que 4 élèves dans l’école l’établissement a donc été fermé. Joseph Migneret quant à lui a caché pendant un an et demi une famille juive. Milo Adoner a beaucoup œuvré pour que lui soit décerné le titre de Justes parmi les Nations. C’est aussi grâce à son investissement pour la mémoire des enfants de cette école que le parvis se nomme aujourd’hui « Le parvis des 260 enfants ».

Les obsèques de Milo Adoner auront lieu vendredi 6 mars à 13h au cimetière parisien de Bagneux.

Nous adressons à sa femme Suzy et à leurs enfants nos condoléances les plus attristées et l’assurance que nous garderons toujours de Milo un souvenir vivant et scintillant.

Stéphanie Dassa

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.