Actualités
|
Publié le 24 Février 2012

Interview de Johanne Gurfinkiel, secrétaire générale de la CICAD

La CICAD vient de publier une bande dessinée consacrée à l'histoire de l'antisémitisme à travers les âges .Comment vous est venue cette idée?

La lutte contre l’antisémitisme ne peut s’envisager sans une démarche parallèle de sensibilisation et d’éducation. Face à cette problématique, nous nous sommes interrogés :Comment toucher le plus grand nombre? Comment poursuivre le travail auprès des jeunes romands ? Comment leur faire appréhender le préjugé antisémite et son histoire ? Si notre mission éducative est invariable, elle se doit d’être innovante dans sa forme pour gagner encore en audience et en efficacité… nous avons choisi, le langage et l’univers de la bande dessinée.

 

Dès sa conception, cette bande dessinée s’est voulue éducative dans ses objectifs, ludique dans ses moyens et durable dans le choix du matériel pédagogique, pour toucher un large public.

 

Pensez-vous que cette démarche soit pertinente à une époque où les adolescents lisent de moins en moins et passent des heures devant leur ordinateur ?

 

Dans les pays francophones, la BD représente 30% de la vente totale de livres. Les larges rayons BD dans les librairies témoignent de l’intérêt du public pour ce genre d’ouvrage. Contrairement à certaines idées reçues, le public majoritaire de la BD est constitué d’adultes et d’adolescents. La bande dessinée constitue donc un support de communication incitatif pour le grand public.

 

La BD permet de s’adresser à tous et de créer un lien qui transcende les classes sociales, les appartenances communautaires et les âges. Les dessins, même les plus épurés, rendent étonnamment bien les détails de la vie d’une époque et les sentiments des personnages. Pour quantifier ce que représente l’attrait pour la bande dessinée en France, quelque 31 millions de volumes ont été écoulés en 2010.

 

Il semblerait que nous ne nous soyons pas trop trompés puisqu’en l’espace de 3 mois, près de 4'000 exemplaires ont déjà été commandés par des enseignants et des élèves en Suisse romande.

 

Il s'agit d'un ouvrage collectif. Pourquoi ?

 

De manière presqu’arbitraire 12 thèmes ont été choisis. Chacun représentant à une époque de l’histoire un chapitre de l’antisémitisme. Il nous a semblé intéressant d’envisager chaque épisode au travers d’artistes d’origines et de sensibilités différentes. Chacun d’entre eux apportant une perspective artistique qui lui est propre.

 

Rassembler 18 artistes autour d’un projet tel que celui-ci a aussi été une opportunité de les familiariser et les sensibiliser à une thématique qu’ils n’avaient jusque là pas traité. Par leur travail et leur implication, ils sont devenus des porte-voix engagés en faveur d’un combat qui nous est cher et auprès d’un public de fans et d’amateurs de bande dessinée.

 

Quels sont les auteurs de cette BD?

 

Dix-huit auteurs de BD, dessinateurs, scénaristes et illustrateurs belges, français et suisses ont réuni leur talent pour cet ouvrage collectif : Le Roux (couverture)  Baumann, Buche, Christopher, Dumouilla, Gomes, Luguy, Mara, Maret, Marko, Marvano, Olier, et Sandro, (dessins) Poussin (illustration) ainsi que Banuls, Bertochinni, O'Griafa et Pop (scénarios).

 

Quel est le fil rouge de cette BD ?

 

L’album a été réalisé sous la supervision de l’historien et politologue Joël Kotek de l’Université de Bruxelles, considéré comme l’un des grands connaisseurs de l’Histoire de l’antisémitisme. Il est également l’auteur du cahier historique édité en fin d’ouvrage qui permet au lecteur de faire le lien entre les histoires et l’Histoire, dans une perspective chronologique du développement de l’antisémitisme.

 

Le trait caractéristique qui ressort de chacune de ces histoires est bien la persistance du rôle de bouc émissaire que certains ont voulu faire endosser aux juifs à travers les siècles.

 

Où se procurer cette BD ?

 

Je dirais dans toutes les bonnes librairies de France et de Suisse. La technologie permettant également de la commander auprès de libraires ayant une activité en ligne.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.