Actualités
|
Publié le 10 Décembre 2019

La minute Geek - Départ des fondateurs, nouveau moteur de recherche… ça bouge chez Google !

Chaque semaine, le Crif vous propose une plongée dans le monde de la tech et de ses outils. Mettez votre costume de geek, c'est parti !

Pas un jour ne passe sans que l’on utilise le moteur de recherche Google. Les chiffres de 2018 donnent le tournis : tous les jours, Google visite 20 milliards de sites web afin de les indexer (Google « lit » les sites, repère les mots clés, et associe ces mots clés à vos recherches). Chaque jour, 3,3 milliards de requêtes sont effectuées ! Et parmi ces requêtes, 500 millions sont de « nouvelles requêtes ».

Mon image

Un travail de titan pour une entreprise qui fait à la fois rêver et s’interroger sur la big brotherisation de la société. Avec Google qui s’installe dans la voiture, à la maison, sur nos emails…

Google qui nous connait tant : Google sait à qui on écrit ce que l’on recherche, ce que l’on regarde sur Youtube… Google connaît tellement de nous qu’il a donné lieu à une nouvelle d’anticipation où les célibataires se rencontraient grâce au moteur de recherche qui, sachant (presque) tout de vous pouvait vous mettre en relation avec des personnes compatibles.

En quelques jours, deux grandes annonces ont été faites par le géant du web :

  • Tout d’abord, le départ de ses fondateurs historiques,
  • Ensuite, l’intégration de l’intelligence artificielle pour mieux comprendre vos recherches.

Il y a une semaine, en effet, Larry Page et Sergey Brin, cofondateurs de Google, ont démissionné. Néanmoins, ils contrôlent toujours respectivement 25,9% et 25,1% de la société.

Ce départ n’en demeure pas moins un symbole, celui d’une page qui se tourne. Agés de 46 ans, les entrepreneurs se comparent, dans leur lettre annonçant leur départ, à des « parents comblé » : « Si l'entreprise était une personne, elle serait un jeune adulte de 21 ans et il serait temps de quitter le cocon familial », racontent-ils. « Nous sommes convaincus qu'il est temps d'assumer notre rôle de parents heureux : offrir à l'entreprise de l'amour et des conseils, mais pas la harceler tous les jours. »

Le PDG du groupe, Sundar Pichai, prend les rênes qu’il avait déjà en main (nous vous le présentions dans cet article : Qui sont les patrons du Web ?)

Autre gros changement chez Google, l’intégration de vos « intentions » dans vos recherches, grâce à l’intelligence artificielle ! Google a annoncé hier, le 9 décembre, avoir apporté un changement majeur à son algorithme de recherche, en y intégrant BERT (Bidirectional Encoder Representations from Transformers – à vos souhaits).

En clair, et ce n’est que le début, Google aimerait que vous lui parliez comme à une personne, que vous puissiez poser des questions « normales », plutôt que d’enchaîner les mots clés. Cela rendrait le moteur de recherche plus efficace, et surtout vos outils de « maison connectée » plus pertinents et justes dans leurs réactions.

On n’y est pas encore, mais on y arrive, vous ne noterez peut-être pas de changement notable au premier coup d’œil, mais Google apprend, et vite. Bientôt, vous n’aurez plus besoin de vous demander comment formuler une requête pour que Google la comprenne. En effet, au lieu de lire « mot à mot », Google va tenter de comprendre votre « intention » en analysant l’ensemble des mots, afin de hiérarchiser leur importance et vous apporter une réponse juste et précise.

Présent dans nos vies depuis 1998, Google en fait maintenant intégralement partie. Prochaine étape, le prédictif ?

Sophie Taïeb
 
 
A lire aussi :
 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.