Actualités
|
Publié le 13 Février 2014

Manuel Valls au dîner du CRIF à Toulouse fin février

Article de Lionel Laparade publié dans la Dépêche du Midi le 13 février 2014

 

Manuel Valls sera l’invité d’honneur du dîner du CRIF de Midi-Pyrénées qui aura lieu fin février à Toulouse, à une date et un lieu qui restent à préciser. Le dernier dîner organisé par le conseil représentatif des institutions juives de la région et auquel avait alors participé Jean-Pierre Bel, le Président du Sénat, avait eu lieu le 1er mars 2012, quelques jours seulement avant les meurtres commis par Mohamed Merah et l’attentat qui avait endeuillé l’école Ozar Hatorah. En 2013, le CRIF a renoncé à ce rendez-vous qui coïncidait avec le premier anniversaire des tueries de Toulouse et Montauban.

«Cette invitation que le Ministre de l’Intérieur a acceptée est l’occasion pour nous de lui exprimer notre reconnaissance», explique Nicole Yardeni, Présidente du CRIF Midi-Pyrénées. «Ceux qui, comme lui, connaissent l’histoire, savent qu’en combattant le polémiste Dieudonné, Manuel Valls ne s’est pas seulement érigé en protecteur de la communauté juive, mais plus largement de la démocratie. De tout temps, l’antisémitisme a agrégé des individus ou des groupes venus de tous horizons, portant des intérêts parfois contradictoires, mais dont la haine des valeurs de la démocratie a toujours constitué le dénominateur commun. L’antisémitisme est un délit, mais il s’agit aussi d’un outil politique», ajoute Nicole Yardeni.

 

Pour la Présidente du CRIF Midi-Pyrénées, «l’affaire Dieudonné confirme qu’un vent mauvais souffle sur la France et plus largement sur l’Europe. Les prochaines élections européennes vont se tenir dans ce climat, et c’est inquiétant», ajoute Nicole Yardéni, en soulignant que «hors de la France, la situation est encore plus grave, car la prise de conscience de ce phénomène n’est pas faite. De ce point de vue, François Hollande et Manuel Valls doivent être respectés», considère la représentante de la communauté juive de Midi-Pyrénées. «La révolution numérique, la déstructuration du travail, la perte de repères et la crise ou les crises qui agitent la société depuis ces trente dernières années sont peut-être à l’origine de la période troublée que nous traversons et qui rappelle à bien des égards la fin du XIXe siècle», conclut Nicole Yardéni… Lire à la source

 

http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/13/1817566-manuel-valls-au-diner-du-CRIF-a-toulouse-fin-fevrier.html

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.