Actualités
|
Publié le 4 Octobre 2017

#Marseille #Attentat - Communiqué de presse du Camp des Milles

A Marseille comme ailleurs, des assassinats barbares contre la démocratie.

L’extrémisme identitaire a de nouveau frappé ce dimanche à Marseille, comme il frappe ailleurs en Europe, au Canada, en Syrie, en Israël, en Afghanistan…

La Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation exprime sa plus profonde émotion et ses pensées affectueuses et solidaires aux blessés et aux proches des victimes de ces attaques barbares.

Ces évènements tragiques doivent plus que jamais renforcer la vigilance de chacun et les capacités de résistance des sociétés démocratiques prises en tenaille entre des extrémismes identitaires ou politiques, religieux ou nationalistes, qui ont toujours été, dans l’histoire, les ennemis des libertés et le moteur conduisant au pire.

Parce que l’éducation reste le plus solide rempart face aux extrémismes, la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation entend poursuivre avec détermination son travail quotidien d'éducation citoyenne auprès des publics et des responsables les plus divers. S’appuyant sur l’histoire et la connaissance des mécanismes du pire, cette action vise à fournir à chaque citoyen des armes pédagogiques pour résister aux racismes, à l’antisémitisme, à la xénophobie et aux extrémismes identitaires.

La Fondation appelle ainsi chaque citoyen à agir dans son quotidien face aux idées extrémistes porteuses de rejet de l’Autre et de racismes qui menacent notre présent et l’avenir de nos enfants.

Face au pire, ne rien faire c’est laisser faire.

(…) Devant l’actualité qui s’entrechoque avec les leçons du passé, (…) comment ne pas s’indigner que se mettent de nouveau en place dans notre Europe tant de crispations individuelles et collectives, tant de haines racistes semblables et donc inquiétantes ? Quelle envie de dire haut et fort : « On ne joue plus ! » Mais à qui ? À ceux qui ne savent même pas qu’ils jouent avec le feu des engrenages criminels ? À ceux qui se donnent toutes les raisons de se retirer du jeu ? À tous ceux plutôt, la grande majorité des honnêtes hommes et femmes, qui n’ont aucune envie de croire le pire possible ni de compliquer leur vie quotidienne par un éventuel engagement, qui sont comme sidérés par ce qu’ils entrevoient des processus en cours, mais dont les valeurs, les analyses et plus encore la conscience morale commencent à imposer leurs voix intérieures plus lucides et plus courageuses. (…)" *

ALAIN CHOURAQUI, DIRECTEUR DE RECHERCHE ÉMÉRITE AU CNRS.

PRIX SELIGMANN CONTRE LE RACISME, L’INJUSTICE ET L’INTOLÉRANCE

PRÉSIDENT DE LA FONDATION DU CAMP DES MILLES – MÉMOIRE ET ÉDUCATION

*(EXTRAIT DU LIVRE POUR RÉSISTER AUX ENGRENAGES DES EXTRÉMISMES, DES RACISMES ET DE L’ANTISÉMITISME)

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.