Actualités
|
Publié le 18 Mai 2020

Mémoire - Découvrez le documentaire "Je reviendrai", de Jean Barat

Du 17 au 24 mai 2020, Le Mémorial de la Shoah vous invite à voir ou à revoir le documentaire « Je Reviendrai ».

Je Reviendrai de Jean Barat (2015, France)

Synopsis :

En mai 1941, âgé de 28 ans, Zysman Wenig est arrêté à Paris par la police française parce que Juif et interné au camp de Pithiviers. Le 25 juin 1942, il est déporté au camp d’Auschwitz. 70 ans après, il raconte comment il a réussi à survivre à quatre années d’internement et de déportation. Ce documentaire s’attache aux conditions de cette survie et au regard d’un homme de 100 ans qui revient sur son destin et celui de sa famille conduit à vivre l’une des plus grandes tragédies de l’humanité.

Avec la participation du Centre National du Cinéma et de l’image animée et le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Pour voir le documentaire en intégralité, cliquez ICI

 

A propos de Zysman Wenig :

Zysman Wenig est né en Pologne le 15 janvier 1913 à Kònskie près de Lodz. Cadet d’une famille de sept enfants, sa mère puis son père décèdent prématurément. En 1931, Zysman quitte la Pologne pour rejoindre sa sœur aînée, Sarah, qui s’est installée à Paris dans les années 20. Il a 17 ans.

Sarah et son mari Moshé ont 5 enfants. Zysman, à peine plus âgé que le fils aîné, intègre le domicile familial dans le quartier du Marais et travaille comme tailleur.

Le 30 juin 1936, il épouse Khayè Grundman, la sœur de Moshé. Ils ont deux fils, Jacques né en 1936 et Roger né en 1940.

Durant l’Occupation, Zysman Wenig est arrêté le 14 mai 1941 durant la rafle dite du « Billet vert » puis interné au camp de Pithiviers. Il parvient à entretenir une correspondance souvent clandestine avec son épouse.

Le 25 juin 1942, Zysman Wenig est déporté au camp d’Auschwitz-Birkenau dans le convoi n°4 et reçoit le matricule 42695. Il est notamment affecté à un kommando de menuiserie.

Transféré le 18 janvier 1945 durant les « marches de la mort » au camp de Mauthausen puis au camp d’Ebensee, Zysman Wenig est libéré le 6 mai 1945 et rapatrié à Paris le 24 mai 1945 où il retrouve sa femme et ses enfants qui ont réussi à échapper aux arrestations.

Pour voir le documentaire en intégralité, cliquez ICI

 

Pour en savoir plus : http://jereviendrai-lefilm.com/

A découvrir également : Zysman Wenig, Lettres à Khayè. Correspondance clandestine d’un amour en temps de guerre - Calmann-Lévy, 2017.

 

Source : Mémorial de la Shoah

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.