Actualités
|
Publié le 4 Avril 2018

#MireilleKnoll #Crif - Retour sur la Marche Blanche du mercredi 28 mars 2018 à Lyon

A l’ appel du Crif Auvergne Rhône-Alpes, du Consistoire Régional, de la Licra, de l’UEJF, du FSJU, de RJL et de toutes les associations juives de la région, ce sont près de 2000 personnes ( source policière) qui se sont rendus ce mercredi 28 mars 2018, place Bellecour pour une marche blanche, à la mémoire de Mireille Knoll, cette vieille dame française de 85 ans assassinée à Paris, quelques jours plus tôt, dans des conditions atroces, et parce que juive.

Devant le Veilleur de pierre, où le matin même avait eu lieu une cérémonie en l’honneur d’Arnaud Beltrame, héros français tué également le vendredi 23 mars par un terroriste islamiste, beaucoup de personnalités sont venus se joindre à la population, juive et non juive, pour  marcher dans le calme et avec dignité jusqu’à la Grande Synagogue du quai Tilsitt.

Autour de tout le bureau du Crif et de sa présidente …étaient présents le Préfet délégué à la sécurité Etienne Stoskopf, des députés et  anciens députés du Rhône, les maires de Lyon Georges Képénékian et de Villeurbanne Jean-Paul Bret, le président de la Métropole David Kimelfeld, la maire de Vaulx-en-Velin, le maire de Corbas , plusieurs maires d arrondissement de Lyon, le président du CRCM, le représentant du cardinal Barbarin, le pdt du Consistoire Régional, le grand rabbin régional, le pdt de la Licra, le président de l’UEJF, des présidents de communautés et de très nombreux adjoints aux maires de Lyon, Villeurbanne, Bron, etc…Parmi les média présents, France 3, TLM, Le Progrès, Tribune de Lyon, …

Après un allumage d’innombrables  bougies, une longue minute de silence a été observée puis le cortège a défilé, malgré la pluie menaçante, derrière la banderole à la mémoire de Mireille Knoll, tout en brandissant des pancartes aux slogans évocateurs «  Mireille Knoll assassinée, la France endeuillée », « 1942 rescapée de la rafle du Vél d’Hiv, 2018 assassinée parce que juive », « Halte à la haine, Halte à la haine antisémite », « la France assassinée, ça suffit » ou celui réunissant les noms de Mireille Knoll et ceux des victimes du terroriste de Trèbes.

La foule a longé la Place Bellecour puis a rejoint le quai Ttlsitt avant de pénétrer dans la Grande Synagogue. Celle-ci fut rapidement comble. Aucune prise de parole n’avait été prévue et les personnes installées sans protocole ont écouté la prière du « Kaddish » pour la mémoire de la victime et une lecture de « Tehilim », qui fut sobrement expliquée par le grand rabbin régional.

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.