Actualités
|
Publié le 8 Août 2014

Netanyahou : "Israël n'a rien contre les Gazaouis"

Publié dans Le Point le 7 août 2014

"Je pense que nous devons trouver une solution pacifique, si on le peut", a encore déclaré le Premier ministre israélien sur la chaîne Fox News.

Israël n'a "rien contre le peuple de Gaza" et veut l'aider à se débarrasser de la "tyrannie" du Hamas, a affirmé jeudi le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou sur la chaîne américaine Fox News. "Je ne suis pas sûr que la bataille soit terminée", a-t-il dit, près d'un mois après le début de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza. "Je pense qu'on a amoindri significativement les capacités du Hamas", a-t-il ajouté, notant qu'il restait peut-être des tunnels à découvrir sous la frontière entre Gaza et Israël.

 

Photo D.R

"Les bilans sont cruels"

"Tout dépend s'ils veulent continuer cette bataille. Je pense que nous devons trouver une solution pacifique, si on le peut", a encore déclaré M. Netanyahou à quelques heures de la fin d'un cessez-le-feu censé expirer vendredi matin. "Nous n'avons rien contre le peuple de Gaza. En fait, nous voulons aider le peuple de Gaza, qui souffre sous cette tyrannie effrayante", a-t-il dit.

L'opération Bordure protectrice, déclenchée le 8 juillet par Israël pour faire cesser les tirs de roquettes contre son territoire et détruire le réseau de tunnels servant au Hamas à s'infiltrer en Israël, a tué 1 886 Palestiniens, dont 430 enfants et adolescents, selon le ministère palestinien de la Santé. Selon l'Unicef, 73 % des victimes sont des civils. Les frappes sur trois écoles de l'ONU ont soulevé l'indignation internationale. Du côté israélien, 64 soldats et 3 civils ont péri.

"Ces bilans sont cruels, mais ce n'est pas notre intention de tuer des civils", a ajouté M. Netanyahou.

"Israël agit de cette manière : nous attaquons des combattants et tuons accidentellement des civils. Les terroristes font exactement l'inverse." Benyamin Netanyahou a enfin souligné que le plus grand danger qu'encourt Israël serait d'être confronté à des groupes ou nations terroristes, soutenus par l'Iran, équipés avec des missiles ou des roquettes à tête nucléaire.

http://www.lepoint.fr/monde/netanyahu-israel-n-a-rien-contre-les-gazaouis-07-08-2014-1852255_24.php

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.