Actualités
|
Publié le 20 Juillet 2015

Première convention de partenariat dans le cadre du Plan national d’Action contre le Racisme et l’Antisémitisme Dilcra – Fondation du Camp des Milles

"Un lieu de mémoire important pour éclairer le présent et l’avenir sur le risque des dérives racistes, antisémites et discriminatoires"

vendredi 17 juillet 2015, Myriam EL KHOMRI, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la politique de la Ville, Gilles CLAVREUL, Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et Yves ROUSSET, Préfet délégué à l’Égalité des Chances du département des Bouches-du-Rhône auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, se sont rendus au Site-mémorial du Camp des Milles.
 
Cette journée a permis la signature d’une convention entre la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation et la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA) pour permettre la mise en place d’une labellisation citoyenne destinée à renforcer la mobilisation, la vigilance et la responsabilité face au racisme et à l’antisémitisme.
 
Il s’agit de la première convention de partenariat établie par la DILCRA dans le cadre du nouveau Plan national d’action contre le racisme et l’antisémitisme présenté par le Premier ministre à Créteil le 17 avril dernier.
 
En s’appuyant sur la Chaire UNESCO Éducation citoyenne, sciences de l’homme et convergence des mémoires attribuée à la Fondation et à Aix-Marseille Université, cette labellisation repose sur trois piliers : le Brevet citoyen récompensant l’engagement et la compétence d’une personne contre le racisme et l’antisémitisme ; l’Habilitation citoyenne visant à promouvoir un encadrant, acteur de terrain, pour en faire un référent des valeurs citoyennes et antiracistes ; et le Label citoyen reconnaissant une action collective menée par une structure dont les membres sont engagés individuellement.
 
Ce nouveau dispositif national de sensibilisation et de formation est ouvert aux structures d’éducation informelle (centres sociaux, protection judiciaire de la jeunesse, équipements culturels…), aux établissements de l’Éducation nationale (notamment REP et REP+), aux organismes de formation continue, aux collectivités locales, aux entreprises et à toute structure publique ou privée souhaitant s’engager dans une telle démarche.
 
Ce dispositif permettra en particulier l’approfondissement et le développement du travail engagé par la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation pour la sensibilisation des jeunes des zones prioritaires et de leurs parents au socle des valeurs républicaines et démocratiques et à la lutte contre les discriminations, les racismes
et l’antisémitisme .
 
Pour Myriam El Khomri, Secrétaire d’État en charge de la politique de la Ville, le Camp des Milles constitue à ce titre « un lieu de mémoire important pour éclairer le présent et l’avenir sur le risque des dérives racistes, antisémites et discriminatoires ». Elle s’est dite émue par les lieux et impressionnée par l’efficacité pédagogique exceptionnelle de ce Mémorial.
 
 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.