Actualités
|
Publié le 21 Janvier 2016

Rencontre du Congrès juif européen avec le Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine

Le mardi 19 janvier 2016, une délégation du Congrès juif européen a rencontré le Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine, à Moscou (Russie).

Le Président de la Fédération de Russie a décrit l’organisation comme une alliée de la Russie dans le combat contre la xénophobie, l’antisémitisme, la radicalisation et pour la préservation de la mémoire de la Shoah. Il a raconté à la délégation l’épanouissement de la vie juive en Russie, avec la création de nouvelles écoles, de nouvelles synagogues, ce que le Président du Congrès juif mondial, Moshé Kantor a salué en qualifiant le président russe de « véritable ami de la communauté juive de Russie ». 
 
Le Congrès juif européen est venu expliquer à Vladmir Poutine la situation des communautés juives d’Europe, en mentionnant la progression de l’antisémitisme et les attaques terroristes qui ont visé spécifiquement des Juifs à Toulouse, Paris, Bruxelles et Copenhague. Le Président russe avait déjà connaissance du fait que certains juifs européens craignaient même de porter leur kippa dans la rue. 
 
Moshé Kantor a précisé que les Juifs ne sont pas seulement les cibles des extrémistes islamistes, mais également des nationalistes radicaux. Il a expliqué à Vladimir Poutine que certains de ces ultra-nationalistes avaient proposé des rapprochements tactiques avec la communauté juive au point que « le président de la communauté juive française, l'un de nos présidents les plus respectés et le président de la plus grande communauté en Europe, Roger Cukierman, a porté cette question jusqu'à au Comité exécutif du Congrès [juif européen…] Nous avons pris une résolution à l'unanimité selon laquelle la consolidation avec l'extrême droite est absolument inadmissible. »
 
Face à l’exposé de la situation européenne, le Président russe a ouvert les portes de son pays aux juifs européens. "Ils devraient venir ici, en Russie. Nous sommes prêts à les accepter", a réagi Vladimir Poutine à la fin de la présentation. "Pendant l'ère soviétique, les Juifs ont quitté la Russie, mais maintenant ils peuvent revenir", a expliqué le Président russe. 
 
L’échange a été suivi d’une discussion ouverte de plus d’une heure avec les autres membres de la délégation notamment sur la politique russe au Moyen-Orient. Moshe Kantor était accompagné par Raya Kalenova directrice du Congrès juif européen, Serge Rozen, Président du CCOJB Belge, Jonathan Arkush, Président du Board of deputies britannique, Isaac Querub Caro, Président de la communauté juive espagnole, Ariel Muzicant, vice-président du Congrès juif européen, Herbert Winter président de la Fédération suisse des communautés israélites, Alexander Boroda et Berl Lazar, grand rabbin et Président de la Fédération des communautés juives de Russie, Arkady Sukharenko Président de la communauté de Lettonie représentant également les Etats baltes et Eve Gani, directrice des relations internationales du CRIF.
 
Au terme de la rencontre, elle a remis au Président russe une demande particulière du CRIF pour faire en sorte que des criminels français comme Dieudonné M’bala M’bala et Alain Soral n’utilisent pas les médias russes pour diffuser des thèses antisémites.

 

Nos réseaux sociaux en direct

A seulement 2 mois Danielle Aviv est déjà un véritable mannequin.

Menant une délégation de doyens d’universités, la responsable de l’éducation Stefania Giannini raille le BDS aux célébrations de la Fête de la République italienne

#CULTURE - Aujourd'hui, le Ccj Montpellier (Centre Culturel et Communautaire Juif de #Montpellier) célèbre la journée de #Jérusalem sur le thème "Si Jérusalem m’était conté".

Sia arrive cet été en Israël pour la première fois !
#BDSFail
#StopBoycott

Pour la première fois, une école primaire près de la bande de Gaza produit son électricité.

#CultureJ - Le 14 février 1349, deux-mille juifs de Strasbourg - hommes, femmes et enfants - sont traînés au cimetière de la ville et brûlés vifs sur un immense bûcher. La peste noire vient de s'abattre sur l'Europe, et à une époque où on ne sait rien des bactéries, les coupables sont tout trouvés : les juifs !

Ailleurs en Europe, tout au long du moyen-âge, les juifs sont accusés d'empoisonner les puits, et rien n'empêche les massacres, pas même une bulle du pape.

Les progrès de la médecine ont effacé cette calomnie... Enfin presque : quelqu'un a trouvé le moyen de la répéter hier devant le Parlement européen (http://f24.my/292jmzZ)... Plus sur le pogrom de Strasbourg : http://bit.ly/28SNOL3. Bon week-end / shabbat shalom !

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.