Actualités
|
Publié le 27 Octobre 2020

StandWithFrance : Boycott des produits français, insultes envers le Président... Que se passe-t-il ?

Ce week-end, le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé ses citoyens à boycotter les produits français. Une façon pour lui de réagir aux propos du président français Emmanuel Macron défendant la liberté d'expression. Qu'implique cet appel à boycotter la France ? Explications.

Depuis quelques jours, un déferlement de menaces et de haine contre la France secoue le monde et ébranle les valeurs des sociétés démocratiques.

Sur Twitter, de nombreux messages de haine se sont répandus sur les réseaux sociaux, appelant à punir la France et son président. Des menaces inacceptables vivement condamnées en Europe où Emmanuel Macron a reçu un large soutien.

Mais également un appel à boycotter les produits français. Sur les réseaux sociaux, circulent des images de rayons de supermarchés vidés de leurs fromages français, principalement le Kiri ou la Vache qui Rit. 

 

Vagues contestataires au Moyen-Orient 

Dans plusieurs pays du Moyen-Orient des entreprises et/ou chefs de partis politiques ont pris position.

  • Au Qatar, les chaînes de distribution Al-Meera et Souq al-Baladi ont annoncé retirer les produits français des magasins jusqu'à nouvel ordre. Et l'Université du Qatar reporte la semaine culturelle française.
  • Au Koweït, une soixantaine de sociétés coopératives, qui sont de grands distributeurs, ont vidé de leurs rayons des produits français "à savoir les fromages, les crèmes et les cosmétiques", selon le vice-président de la fédération des coopératives, Khaled al-Otaibi.
  • En Jordanie, le Front d'action islamique (parti d’opposition) a demandé aux citoyens de ne plus acheter de produits français. En Algérie, le chef du parti algérien islamiste Front de la justice et du développement, Abdallah Djaballah, également. (Source : Le Parisien)

Mais l'enjeu du boycott est avant tout symbolique. 

L’appel au boycott des produits français se révèle être une opportunité pour Erdogan de rassembler son électorat religieux et conservateur, tout en se positionnant en tant que défenseur, dans son pays mais aussi à travers le Moyen-Orient, de l’Islam politique.

 

Quelles réactions en France ? 

Emmanuel Macron, attaqué sur les réseaux sociaux et menacé, a réaffirmé les valeurs de la République. La France défend ses valeurs et elle défend la liberté.

Le Président du Crif, Francis Kalifat, a condamné avec sévérité les agissements inconsidérés du Président turc Recep Tayyip Erdogan dans un édito, le 26 octobre 2020. 

 

Le Crif vous propose aussi : 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.