Actualités
|
Publié le 5 Novembre 2019

Terrorisme - Le Hamas : origines, idéologie et fonctionnement

Quel est l'ADN du Hamas ? Quelles sont les lignes phares de ce mouvement ? Que veulent-ils vraiment ? Et quel modèle veulent-ils imposer à la société palestinienne ?

Le Hamas s'est formé fin 1987, le mouvement est alors proche des Frères musulmans d'Égypte.

Selon sa charte, le Mouvement de la Résistance Islamique est l'une des ailes des Frères musulmans en Palestine. L'idéologie et les objectifs de ce mouvement sont donc contenus dans sa charte, adoptée le 18 août 1988.

Parmi les aspects les plus controversés de cette charte, figure l'article 13 qui définit la Palestine historique, c'est-à-dire le territoire recouvrant celui du mandat britannique et incluant donc géographiquement l'Etat d'Israël, comme une exclusive propriété islamique (wafq).

«Abandonner une partie de la Palestine, c’est comme abandonner une partie de sa religion», déclare le Hamas. Pour le mouvement islamiste, seul le djihad, considéré par l'article quinze comme une obligation religieuse, pourrait restaurer une souveraineté, sous la forme d'un Etat islamique et par le biais d'une (ré) islamisation de la société.

Son article 8 est plus catégorique encore. Le Hamas y rappelle sa devise: «Dieu est son but, l'Apôtre son modèle, le Coran sa constitution, le djihad son chemin et la mort sur le chemin de Dieu la plus éminente de ses espérances. »

Cependant, notons que le Hamas est moins unifié qu’on ne le croit et, comme partout, il existe plusieurs courants.

Que pense le Hamas du processus de paix ?

Le Hamas rejette les accords d'Oslo de novembre 1993, signés entre Israël et l'Autorité palestinienne. Toutefois, dans le même temps, Ahmed Yassine propose une hudna (trêve, en référence à la loi islamique qui permet une trêve conditionnelle limitée à 10 ans maximum avec des non-musulmans) si Israël accepte de se retirer des territoires occupés. Cependant, le 16 avril 1993, le Hamas revendique son premier attentat-suicide, perpétré contre un bus à Mehola Junction, une aire d'autoroute dans la Vallée du Jourdain.

Ajoutons que le Hamas encourage les Palestiniens à en perpétrer, quelque puisse être par ailleurs le mode opératoire (voiture bélier, couteau, arme blanche…). L'organisation rétribue/paye financièrement les familles dont les membres ont été tués lors d’opérations militaires et/ou terroristes, manière d’encourager fermement le terrorisme. 

Fréquemment, des tirs de mortier ou de roquettes des groupes armés palestiniens ont lieu depuis Gaza. Ces tirs visent le plus souvent de manière générale des quartiers d'habitation israélien.

Précisons, le mouvement islamiste palestinien Hamas ne figurait plus sur la liste des organisations terroristes de l'UE depuis fin 2014, à cause d'un vice de forme. La Cour de justice européenne est revenue sur cette décision et l'a replacé sur sa liste noire.

Rappelons également que dans l’article treizième de sa Charte, le Hamas dit renoncer à toutes négociations.

Comment se définit lui-même le Hamas ?

La confrérie serait le «mouvement universel» et le Hamas, son «mouvement de résistance en Palestine».

Le Hamas est donc l'une des ailes des Frères musulmans en Palestine.

Que dit à ce sujet le Hamas ?

«Le Mouvement des Frères musulmans est un organisme mondial, le plus important des mouvements islamiques de l'époque moderne; il se distingue par (...) l'universalisme parfait des concepts islamiques qui s'appliquent à l'ensemble des domaines de la vie, aux représentations et aux croyances, à la politique et à l'économie, à l'éducation et à la vie sociale, au judiciaire et à l'exécutif, à la mission et à l'enseignement, à l'art et à l'information, à ce qui est caché comme à ce qui est manifeste et à tous les autres domaines de la vie» (Article deuxième de la Charte du Hamas.)

Selon le Hamas, la Palestine serait donc une terre islamique.

Dans son article premier, le Hamas définit en ces termes ses bases intellectuelles: «L'islam est sa règle de vie; il en tire ses idées, ses concepts de même que ses points de vue sur l'univers, sur la vie et sur l'homme; c'est à lui qu'il se remet pour juger de l'ensemble de ses pratiques et c'est de lui qu'il tire les indications de la Voie droite sur laquelle mettre ses pas.»

De fait, l'islamisation de la société est le pilier de l'idéologie du Hamas, qui appartient à la mouvance des Frères musulmans.

Et l'antisémitisme ?

Au-delà de l'hostilité à Israël, la charte exprime une forte hostilité aux Juifs, le mouvement palestinien Hamas est fondamentalement antisémite. Selon le Hamas, les sionistes sont partout: derrière l'ONU, la Franc-Maçonnerie, la révolution de 1789 et celle de 1917, et même derrière le Lion's Club et le Rotary.

La Charte se réfère sans l'ombre d'une hésitation au protocole des sages de Sion, le célèbre opuscule antisémite russe datant de 1903.

 

Pour en savoir plus, découvrez l'article dans son intégralité :

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.