Actualités
|
Publié le 21 Mars 2016

#TousUnisContrelaHaine : une campagne choc pour lutter contre le racisme

Avec six spots mettant en scène des agressions racistes et antisémites, le gouvernement lance une campagne de sensibilisation.

Publié dans le Figaro le 21 mars 2016
 
«Le racisme, l'antisémitisme, les actes antimusulmans, ça commence par des mots, ça finit par des crachats, des coups, du sang». C'est sur ce message que se terminent six vidéos mettant en scène des agressions racistes ou antisémites. À la veille de la journée mondiale pour l'élimination de la discrimination raciale, le gouvernement a lancé une campagne choc pour dénoncer les préjugés et provoquer une prise de conscience.
 
La campagne, qui renvoie vers le mot-dièse #TousUnisContrelaHaine, est lancée à la demande du Premier ministre. Dimanche soir, Manuel Valls a d'ailleurs relayé plusieurs de ces spots sur Twitter. «Avec la campagne #TousUnisContrelaHaine, le gouvernement souhaite faire prendre conscience du caractère inacceptable de cette situation», souligne un communiqué. Après les attaques contre Charlie Hebdo et l'HyperCacher en janvier 2015, Manuel Valls avait martelé que les Français juifs «ne devaient plus avoir peur d'être juifs» et «les Français musulmans ne devaient plus avoir honte d'être musulmans».
 
Sur les chaînes télévisées jusqu'au 10 avril
 
Le site internet consacré à cette campagne de sensibilisation rappelle aux victimes qu'elles peuvent porter plainte auprès des services de police ou de gendarmerie. Pour les contenus illicites en ligne, le gouvernement invite les internautes à faire un signalement sur la plateforme Pharos. «La loi interdit et sanctionne le racisme et l'antisémitisme sous toutes ses formes», peut-on lire sur le site #TousUnisContrelaHaine. 
 
Par exemple, l'auteur d'une injure raciste publique encourt jusqu'à six mois d'emprisonnement et 22.500 euros d'amende. Lorsqu'elle est publique, la provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciste est passible d'un an de prison et de 45.000 euros d'amende. Quand il s'agit d'actes, et non plus simplement de mots, les infractions sont alors aggravées par la circonstance de racisme ou d'antisémitisme.
 
Un partenariat avec France Télévisions
 
Des animateurs de toutes les chaînes du groupe se sont mobilisés.
 
Le Gouvernement a établi un partenariat avec France Télévisons. Des animateurs de toutes les chaînes du groupe se sont mobilisés : Stéphane Bern, Claire Chazal, Sébastien Folin, Thomas Isle, Maya Lauqué, William Leymergie, Patricia Loison, Nagui. Ces influenceurs – qui sont autant de figures positives de notre quotidien télévisuel – ont accepté de participer à la campagne pour sensibiliser et encourager à dénoncer les propos et actes racistes.
 
Cette campagne, diffusée sur la plupart des chaînes de télévision jusqu'au 10 avril, coïncide avec la Semaine d'éducation contre le racisme et l'antisémitisme, du 21 au 28 mars... Lire l'intégralité.
 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.