A lire, à voir, à écouter
|
Publié le 24 Septembre 2013

Créer pour résister - vernissage de l’exposition « Bellmer, Ernst, Springer, Wols au camp des milles »

« Partout il y avait des débris de briques, et de la poussière de briques, même dans le peu qu’on nous donnait à manger. Cette poussière nous pénétrait jusque dans les pores de la peau. On avait l’impression d’être destinés à devenir débris de briques ».

 

Ces quelques mots de Max Ernst renvoient  aux conditions de vie  dans l’ancienne Tuilerie des Milles devenue entre 1939 et 1942, un camp français d’internement puis de déportation : privations, manque d’hygiène et de nourriture, déshumanisation...

« L’exposition, réalisée en partenariat avec Marseille Provence 2013, présente jusqu’au 15 décembre une cinquantaine d’œuvres »

Un an après l’ouverture au public du  Camp des Milles, une exposition dédiée à quatre grands artistes internés au Camp des Milles -Hans Bellmer, Max Ernst, Ferdinand Springer, Wols- vient d’être inaugurée au Site-mémorial du camp des Milles. En présence d’environ deux cents invités dont de nombreuses personnalités du monde de la culture et de l’éducation, Jean-François Chougnet, Directeur de Marseille Provence 2013 souligna la place de la mémoire dans MP13, les commissaires d’exposition Juliette Laffon et Bernadette Caille présentèrent leur travail, et Alain Chouraqui, Président de la Fondation du Camp des Milles– Mémoire et Éducation, évoqua le lien fort entre les objectifs de mémoire, d’histoire, d’éducation et de culture du Site-mémorial. Il rendit aussi hommage aux artistes et autres personnes déportées du camp des Milles sans retour.

 

L’exposition, réalisée en partenariat avec Marseille Provence 2013, présente jusqu’au 15 décembre une cinquantaine d’œuvres des années 1939-1941, ainsi que des documents concernant les artistes eux-mêmes et des pièces d’archives relatives à la vie au Camp des Milles, pour beaucoup inédits.

 

Site-mémorial du Camp des Milles

40 chemin de la Badesse, Les Milles, Aix-en-Provence

Ouvert tous les jours, de 10h à 19h (fermeture de la billetterie à 18h)

Accès pour les personnes à mobilité réduite

www.campdesmilles.org/

Nos réseaux sociaux en direct

À l'occasion de la Journée nationale de la Résistance, le 27 mai, hommage à Roger Fichtenberg, une grande figure de la Résistance juive.

Réfugié avec sa famille à 25 km au nord-est de Vichy, Roger Fichtenberg entre en Résistance en 1942 et fonde avec d’autres la "Sixième", la branche clandestine du mouvement des Éclaireurs israélites de France. Depuis Moissac (Tarn-et-Garonne), l’organisation met en œuvre le sauvetage de milliers d’enfants juifs.

Faux papiers, planques, passages de frontières, diffusion de tracts clandestins… Roger brave les dangers en sillonnant la zone Sud. Intégré à l’état-major des FFI du Lot-et-Garonne, il participe à la libération d’Agen où il occupe la préfecture (19 août 1944) et contribue au rétablissement des institutions républicaines.

Roger Fichtenberg a retracé son parcours dans "Journal d’un résistant juif dans le Sud-Ouest", un livre publié dans la Collection Témoignages de la Shoah publiée par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah aux Editions Le Manuscrit.

Témoignage de Roger Fichtenberg :
http://bit.ly/TémoignageRogerFichtenberg

Plus d'information sur la Journée nationale de la Résistance : http://bit.ly/JournéeNationaleRésistance

Rapturously received rocker tells 40,000 in Tel Aviv he could not have asked for ‘a better audience or a nicer place’ to start his European tour

La France et d'autres pays européens ont voté en faveur d'une résolution qui accuse Israël de "violer le droit à la santé" des Syriens.

Apparemment Campagne BDS France - Boycott Désinvestissement Sanctions contre Israël n'est pas très "happy"... on les comprend !
#StopBoycott
#BDSFail

Cette conférence est organisée le 31 mai prochain par la mission permanente d’Israël aux Nation unies

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.