A lire, à voir, à écouter
|
Publié le 21 Octobre 2015

La revue Mikhtav Hadash livre son numéro 3 "l’essentiel et l’accessoire dans le judaïsme"

Ce numéro comporte : une tribune percutante du rabbin Yeshaya Dalsace, qui invite le judaïsme contemporain à revenir à ses valeurs fondamentales
Le judaïsme se laisse-t-il résumer en quelques phrases ? Le Talmud raconte : un aspirant à la conversion avait demandé à Hillel de lui résumer la Tora le temps de se tenir sur un pied. Hillel lui répondit : « Ne fais point à autrui ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse. Le reste n’est que commentaires. Maintenant, va et étudie ! ». Mais l’apparente simplicité de cette injonction recouvre un défi considérable. 
 
C’est en effet peu dire qu’à première vue le judaïsme est intimidant voire décourageant : un  Dieu qui tantôt se révèle et tantôt se cache, qui ne cesse de balancer entre la grâce (hesed)  et la rigueur (din), la miséricorde (rahamim) et l’exclusive (kin’a). Des textes bibliques où l’on trouve tout et son contraire. Un Talmud comparable à l’océan où il est si facile de se noyer… 
 
Pourtant, depuis qu’il existe, le judaïsme n’a cessé de rechercher l’essentiel au sein de cet univers foisonnant. Et à toutes les époques il s’est trouvé des Juifs pour lesquels cette recherche constituait la seule manière d’exister véritablement en tant que tels : en recevant la tradition de manière active, en l’interrogeant, puis en transmettant ce qu’ils en avaient compris et accepté, au risque de voir leurs propres convictions sans cesse remises en cause.
 
Si nos sages, « de Moïse à Moïse », ont tant œuvré et parfois bataillé entre eux pour dégager LA colonne vertébrale du judaïsme, c’était certes dans un but pédagogique et pour préserver le message biblique de l’érosion menaçant toute production humaine. Mais aussi, de façon plus générale, pour inscrire le judaïsme dans un temps long, tourné à la fois vers la quête de l’origine et le désir d’éternité. Un temps qui invite à se demander non seulement lama (pourquoi) mais aussi et surtout lema (en vue de quoi). C’est la prise en compte, « de génération en génération », des réponses multiples et contradictoires à ces questions, qui a préservé le judaïsme de toute doxa. 
 
Les auteurs du dossier sur « l’essentiel et l’accessoire dans le judaïsme » rejouent le jeu de Hillel au XXIème siècle, chacun en fonction de ses horizons, de son vécu et de sa sensibilité. Avec des contributions du philosophe, biologiste et médecin Henri Atlan (le primat de l’étude), de l’homme de science Claude Riveline (la réconciliation des nomades et des sédentaires), du psychanalyste Jean-Pierre Winter ((l’interdit de la représentation) et d’autres intervenants mettant l’accent, qui sur l’accomplissement des commandements, qui sur la pédagogie, le libre arbitre ou la conscience spirituelle.
 
Ce numéro comporte également : une tribune percutante du rabbin Yeshaya Dalsace, qui invite le judaïsme contemporain à revenir à ses valeurs fondamentales ; un grand entretien avec le talmudiste Georges Hansel, gendre et fils spirituel d’Emmanuel Levinas, qui valorise l’idéal éthique du judaïsme par la réalisation de la justice sociale ; un portfolio consacré à l’art juif du peintre Gérard Garouste et enfin, une nouvelle inédite en français du grand écrivain israélien Aharon Appelfeld.
 
 
 
 
La revue, éditée par Adath Shalom, est disponible :
par abonnement (sur le site www.mikhtav.org) ou dans les principales librairies spécialisées de Paris ainsi qu’à Strasbourg et Mulhouse.
Renseignements : contact@mikhtav.org
 
CRIF

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.