A lire, à voir, à écouter
|
Publié le 22 Septembre 2015

Les écrivains français face à l’antisémitisme, par Michaël de Saint-Cheron

A lire absolument.

Par Marc Knobel, Directeur des Etudes du CRIF
Michaël de Saint-Cheron publie un nouvel ouvrage : « Les écrivains français face à l’antisémitisme » (Ed. Salvator, Paris, 2015, 224 pages.) Rappelons ici que Michaël est écrivain, philosophe des religions et chercheur à l’unité de recherches HISTARA/EPHE (Histoire de l’art, des représentations et de l’administration dans l’Europe moderne et contemporaine). Nous connaissons son talent d’écrivain, cette plume alerte, si sensible, son sens aiguisé de l’observation. L’homme prêche aussi la tolérance, le respect, de dépassement de soi. Et de phrases en phrases et de livres en livres se construit ainsi l’œuvre de Michaël de Saint-Cheron.
En 2012 et en 2014, nous avions permis à Michaël de Saint-Cheron d’approfondir ses recherches sur les écrivains du XXème siècle face au destin juif. Nous avions alors publié deux textes majeurs dans la collection des Etudes du CRIF, que nous dirigeons : « Les écrivains français du XXème siècle et le destin juif… » (n°23, juin 2012, 56 pages et « Le Messianisme comme réponse à l’antisémitisme » (n°33, décembre 2014, 40 pages). De cet ensemble qui a été justement complété par d’autres textes, Michaël de Saint-Cheron nous offre un livre de première main.
À sa manière, la France entretient un rapport complexe avec les juifs. Terre d'accueil, du sens des droits d'homme qui peut s'enflammer pour défendre un capitaine Dreyfus injustement accusé, c'est aussi malheureusement celle du régime de Vichy, des propos de Céline ou de Maurras, des jugements problématiques sur Israël. Et comment ne pas penser aux récents actes d'antisémitisme qui ont endeuillé notre pays ? Toute une tradition littéraire française, venue souvent du catholicisme, a pris cette question à bras le corps, pour mieux s'élever contre la tentation antisémite, justement, ce que démontre le philosophe.
Avec sa passion communicative, Michaël de Saint-Cheron nous la fait découvrir à travers cette très intéressante histoire intellectuelle, de Zola à Péguy, de Bloy à Claudel, jusqu'à Malraux et Semprun. « Parce qu'il est urgent de dire, de rappeler aux Français ce pacte entre tant de nos plus augustes écrivains du siècle passé et le destin juif… »
A lire absolument.
CRIF

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.