A lire, à voir, à écouter
|
Publié le 1 Juillet 2013

Vichy, la pègre et les nazis, par Isaac Lewendel avec Bernard Weisz (*)

Voici un livre remarquablement documenté dont la lecture s'avère parfois insoutenable. Les auteurs, qui ont consulté des centaines de dossiers de procédures judiciaires pour étayer leur thèse, nous montrent comment, au quotidien, pendant les années noires de l'Occupation allemande, les Juifs de Provence et plus particulièrement ceux d'Avignon, ont été traqués, rançonnés, spoliés et, pour nombre d'entre eux, conduits vers la mort.

On découvre avec stupéfaction et une indignation rétroactive comment les Allemands qui ne disposaient pas des effectifs nécessaires dans leur chasse aux Juifs et aux résistants, ont utilisé la pègre locale, de grands et de petits truands, tout un monde interlope de tenanciers de maisons closes, de trafiquants et de voleurs, pour parvenir à leurs fins. Pour décrire cette engeance, les auteurs utilisent une expression qui en dit long : « la racaille à l'état pur ». Ainsi en était-il, notamment, de la « bande à Palmieri ». Quant au sinistre Commissariat général aux questions juives, il est, fort justement, présenté comme « la crapulerie légalisée ». Les portraits de certains dirigeants pro-nazis de l'époque font froid dans le dos. On pense à Henri de Camaret, délégué du CGQJ pour le Vaucluse, à Jean Lebon, « auteur d'un impressionnant tableau de chasse », à Régis de Bonnet d'Oléon, chef de la Légion française des combattants du Vaucluse et à tant d'autres. En résumé, « un réseau de profiteurs de biens juifs patronné par l'État ». Du côté des Allemands, les figures de Wilhelm Müller, chef du SiPo-SD d'Avignon et de son quasi homonyme, le commandant SS Rolf Mühler font froid dans le dos. Pourtant, à la Libération, force est de constater que la justice fit peu de cas des crimes commis contre les Juifs. Si quelques assassins furent abattus lors d'opérations et si certains furent condamnés à mort et exécutés, nombreux sont ceux dont les peines furent rapidement réduites et la grâce prononcée dans les années soixante.

 

Un travail salutaire qui démontre, si besoin était, que l'histoire globale de la Shoah ne peut se comprendre sans l'apport des histoires locales, région par région, pays par pays, de tous les points du globe où opéra et sévit la bête immonde.

 

Jean-Pierre Allali

 

(*) Éditions Nouveau Monde. Préface de Serge Klarsfeld. Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Avril 2013. 448 pages. 24 euros.

Nos réseaux sociaux en direct

#MémoireJ - Survivant de l’Holocauste, Max Mannheimer s’est éteint à Munich le 24 septembre à l’âge de 96 ans

Né en 1920 à Neutitschein, il fut déporté avec toute sa famille en 1943 à Auschwitz. Envoyé par la suite dans un camp de Varsovie il subira la marche de la mort jusqu’à Dachau puis sera libéré au camp de Mühldorf. Il est alors le seul survivant de sa famille.

Jusqu’en 1986 il refusera d’évoquer son passé. C’est en voyant une croix gammée aux Etats-Unis que Max Mannheimer décidera de faire de la lutte contre l’antisémitisme son combat durant les 30 dernières années de sa vie.

Son travail sera récompensé par bon nombre d’honneurs et de récompenses, y compris celle de Chevalier de la Légion d’Honneur et l’Ordre du mérite de la République fédérale d’Allemagne.

Saluons la mémoire d’un homme courageux et engagée.

Lire l'article i24NEWS en Français : http://bit.ly/2cWvUL6

The anti-Israel protesters’ actions inside Council Chambers reflect exactly what they try to do to pro-Israel students on far too many college campuses.

#Actu - Les Juifs de France en plein doute

Ce dimanche le journal télévisé de France 2 a consacré son reportage «13h15 le dimanche» au climat actuel de d’antisémitisme en France et à communauté juive qui est l’une des principales cibles du terrorisme islamique.

Depuis 10 ans la montée de l’antisémitisme ne fait que se confirmer à travers des actes abominables perpétrés contre des synagogues, des écoles confessionnelles, des commerces casher où contre des hommes portant la kippa.
Fait aggravant : la banalisation de la haine antisémite qui se propage sur les réseaux sociaux avec une facilité effroyable.

Pour voir ce reportage FRANCE 2 : http://bit.ly/2cZABHb

The DLD Tel Aviv Conference is Israel’s largest high-tech gathering. NoCamels has sifted through the packed schedule to provide you with the ultimate guide.

Dans une vidéo, une actrice accuse Habima d'avoir un rôle central dans l'occupation israélienne - Israël, Norvège, théâtre, Habima

#CommuniquéDePresse :

Disparition du Grand rabbin Joseph Sitruk

Le CRIF a appris avec une très grande tristesse la disparition du grand rabbin Joseph Sitruk.

Il laissera une empreinte très profonde dans l'histoire et la vie du judaïsme français.

Joseph Sitruk était une autorité morale et spirituelle qui forçait le respect et l'admiration de tous.

Il œuvrait chaque jour à l'enseignement et la diffusion du judaïsme.

Joseph Sitruk est et restera une figure exemplaire pour les Juifs de France qui conserveront l'image d'un homme courageux, fidèle à ses convictions et d'une générosité exceptionnelle.

http://www.crif.org/fr/communiquedepresse/communiquedepresse-disparition...

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.