Contributeurs

Hélène Keller-Lind

Journaliste notamment depuis 1982 et un reportage à Beyrouth alors que la désinformation anti-israélienne battait son plein en France. A contribué à nombre de publications comme Le Droit de Vivre de la LICRA, Terre Retrouvée, l'Arche, La newsletter de l'ATJ en français, Communauté Nouvelle, Actualité Juive, Tribune Juive, le magazine ELLE, le Jüdische Allgemeine, le Jérusalem Post en français, ainsi que des sites Internet comme www.resiliencetv.fr, www.desinfos.com et la newsletter du CRIF.

 

Angliciste, elle a enseigné en Grande-Bretagne et en France. Elle a été la dernière Directrice de l'Alliance française de Jérusalem avant sa fermeture par le Quai d'Orsay pour des raisons politiques.

 

Ses contributions

Tribune
|
Publié le 29 Mai 2013

Moshe Yaalon, ministre de la Défense israélienne écarte la probabilité d'un danger syrien, mais lance un avertissement

Par Hélène Keller-Lind

 

À un mois de la Conférence de paix prévue sur la Syrie, face à une situation des plus fluctuantes et préoccupante et la perspective de voir le Liban entrainé dans le conflit existant en raison d'attaques contre des bastions du Hezbollah, le ministre de la Défense israélien, Moshe Yaalon, ne voit pas actuellement en Assad un danger pour Israël. Mais il lance un avertissement : si des missiles russes S-300 étaient livrés à la Syrie, « Israël saurait quoi faire ». 

Tribune
|
Publié le 23 Mai 2013

Affaire Al-Dura : « le reportage a été monté et narré de manière à créer l'impression mensongère que les allégations qui y étaient faites étaient étayées »

 

Par Hélène Keller-Lind

 

Pendant plus de douze ans, ce sont des initiatives individuelles qui se sont attachées à contester dès le départ le reportage diffusé en septembre 2000 par France 2 affirmant que des tirs nourris venant d'une position israélienne avaient causé la mort d'un enfant et grièvement blessé son père. Cela paraissait impossible au vu, respectivement, de l'emplacement de cette position et de l'endroit où se trouvaient Mohamed et Jamal  Al-Dura. Accusation provoquant une vague d'antisémitisme qui perdure. Il y eut nombre de procès à la clef. Aujourd'hui c'est Israël qui accuse France 2, après la remise du rapport d'un Comité ad hoc initié par Benjamin Netanyahu. Je me souviens d'une affaire suivie dès le départ.

Tribune
|
Publié le 10 Mai 2013

Des émeutiers tentent de pénétrer dans l'ambassade d'Israël à Amman, le royaume appelle à une réunion d'urgence de la Ligue arabe pour condamner Israël

 

Par Hélène Keller-Lind

 

Le quotidien Al-Quods-Al-Arabi rapporte qu'un groupe d'émeutiers qui tentaient de pénétrer dans l'ambassade d'Israël à Amman dans la nuit du 8 au 9 mai a été repoussé par les forces de l'ordre. Parallèlement le gouvernement du royaume hachémite demande une réunion  d'urgence de la Ligue arabe pour condamner « les agressions israéliennes répétées contre la mosquée al-Aqsa et Jérusalem occupée », selon l'agence de presse jordanienne Petra. Le tout dans la foulée des troubles sur le Mont du Temple et de l'arrestation du Mufti de la mosquée, relâché depuis. 

Tribune
|
Publié le 3 Mai 2013

Un des nouveaux mythes dans le monde arabe : un « complot américano-israélo-wahhabite »

 

Par Hélène Keller-Lind

 

La caricature antisémite publiée sur la page Facebook d'un groupe tunisien militant contre « l'expansion salafiste wahhabite » pourrait être qualifiée de « classique ». Mais sous les traits d'un rabbin maléfique aux airs de rongeur on découvre le prédicateur salafiste qatari Quaradawi. Celui-là même qui avait été interdit de territoire français lorsqu'il avait été invité par l'UOIF. C'est qu'un des thèmes apparus dans les bouleversements du monde arabe est l'existence de ce qui serait un « complot américano-israélo-wahhabite » fomenté contre les dirigeants laïques des  pays arabes. 

Tribune
|
Publié le 26 Avril 2013

Est-il légitime de ne pas assortir le versement de fonds à l'Autorité palestinienne de conditions dès lors que celle-ci persiste à vouloir payer des « salaires » aux terroristes en prison ?

 

Par Hélène Keller-Lind

 

Non seulement l'Autorité palestinienne verse-t-elle des « salaires » conséquents aux terroristes palestiniens jugés, condamnés et emprisonnés, mais elle s'en targe et en fait une priorité, les considérant comme ses fonctionnaires. Dès lors continuer à lui verser l'argent des contribuables pour, de fait, encourager le terrorisme est-il légitime ? C'est la question que pose l'ONG Palestinian Media Watch et nombre de Parlementaires. Une question que devraient se poser, semble-t-il, tous les Parlementaires des pays démocratiques donateurs.

Tribune
|
Publié le 23 Avril 2013

Il tue à bout portant deux étudiants, Abbas et l'OLP le qualifient de héros

 

Par Hélène Keller-Lind

 

En octobre 1984 Ron Levy et Revital Seri, tous deux étudiants à l'Université Hébraïque de Jérusalem, faisaient une randonnée dans un wadi près de Jérusalem. Armé d'un fusil qu'il avait volé à un soldat, un Palestinien les avait attaqués, ligotés, avait tiré sur eux à bout portant, les tuant. Jugé, il a été condamné à vie par deux fois. Aujourd'hui Mahmoud Abbas, les ministres de la Culture, des Affaires des prisonniers de l'Autorité palestinienne ou le gouverneur de Ramallah encensent l'assassin, le qualifiant de héros et sa mère dit sa fierté.  

Tribune
|
Publié le 15 Avril 2013

François Hollande, Barack Obama, John Baird, Burgas, Chypre et le Hezbollah

 

Par Hélène Keller-Lind

 

La culpabilité du Hezbollah dans l'attentat de Burgas en Bulgarie ne fait plus aucun doute, notamment depuis la récente condamnation d'un membre de l'organisation terroriste chiite libanaise à Chypre. Pourtant, avec en tête une France et une Allemagne timorées, l'Union européenne ne se décide toujours pas à inscrire le « Parti de Dieu » libanais sur sa liste des organisations terroristes. Une réalité et un moyen efficace d'en freiner les dangers grâce aux incidences d'une telle inscription. De retour du Moyen-Orient, le ministre canadien John Baird, presse donc à nouveau l'UE à s'aligner avec son pays, entre autres.  

Tribune
|
Publié le 3 Avril 2013

Accord Abdallah II de Jordanie et Mahmoud Abbas pour « défendre ensemble » Al-Aqsa et Jérusalem contre « l’escalade de la judaïsation »

 

Par Hèlene Keller-Lind

 

Dans l’accord signé à Amman le 31 mars 2013, le roi de Jordanie et Mahmoud Abbas, qualifié de « Président de l’État de Palestine », citaient des versets du Coran, le rôle de Gardien des Lieux saints dépendant de la mosquée Al-Aqsa du roi hachémite, le fait que son territoire n’est pas concerné par « le désengagement jordanien de Cisjordanie de 1988 », « le statut sacré de Jérusalem pour l’islam », Jérusalem « faisant partie du territoire de l’État de Palestine » ou, faisant fi de ce qui se déroule dans la Syrie voisine, ses liens avec Arabes et musulmans de la Oumma. But de l’accord : défendre la mosquée et Jérusalem contre Israël...

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.