Contributeurs

Roger Cukierman

Roger Cukierman (Paris 19e, 23 août 19361,2) a été le neuvième président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), fonctions dans lesquelles il a succédé, en mai 2001, à Henri Hajdenberg. Son mandat s'est achevé en mai 2007, les statuts du CRIF n'autorisant que deux mandats successifs de trois ans à la tête de cette institution.

 

La famille Cukierman est originaire du village polonais d'Ozarow, situé au sud de Varsovie. Le père de Roger Cukierman, fuyant la misère et l’antisémitisme, rejoint la France en 1932.

 

Diplômé de l'ESCP Europe, Roger Cukierman a exercé de hautes responsabilités dans la Compagnie financière Edmond de Rothschild, mais également au sein de l'Israël General Bank et de l'Israel 2000 Mutual Fund. Il est toujours membre du bureau exécutif de Cukierman & Co. Investment House Ltd., fonds d'investissement basé en Israël et présidé par son fils Édouard Cukierman.

 

Lors du débat sur le second tour des élections présidentielles françaises de 2002, opposant Jacques Chirac à Jean-Marie Le Pen, il tient propos polémiques au quotidien israélien Haaretz : « Roger Cukierman a dit qu'il espérait que la victoire de Le Pen dimanche servirait à réduire l'antisémitisme musulman et le comportement anti-israélien, parce que son score est un message aux musulmans leur indiquant de se tenir tranquilles. » Curkieman affirme toutefois que ces propos ont été sortis de leur contexte. Alors qu'Actualité juive affirmait en appui que 95% des incidents visant la communauté juive auraient été perpétrés par des individus de la communauté musulmane, ils ont été condamnés par la rédaction de radio Shalom et Jean-Yves Camus déclarait : « Cette déclaration est un très mauvais coup porté à l'entente entre communautés. Il ne faudra pas s'étonner si les citoyens d'origine maghrébine considérent la communauté juive, en bloc, comme leur ennemi ».

 

Il s'est fait remarquer par un discours lors d'un dîner avec le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, discours qui avait suscité une polémique, en janvier 2003. Lors d'un dîner du CRIF, le 27 janvier 2003, Roger Cukierman a dénoncé une « alliance brun-vert-rouge » antisémite, provoquant le départ de la salle de Gilles Lemaire, secrétaire national des Verts.

 

Le jeudi 4 septembre 2008, la LCR dépose plainte pour « injures », après avoir demandé de multiples fois aux dirigeants du CRIF de se rétracter, arguant que la déclaration de Cukierman a été faite « du fait de leur engagement pour la reconnaissance des droits nationaux du peuple palestinien. ». Lors de ce procès plusieurs témoins seront cités par Alain Krivine qui représentera la LCR : Stéphane Hessel, ambassadeur de France, Gilles Lemaire, ancien secrétaire national des Verts et Rony Brauman, ancien président de « Médecins sans frontières ». Roger Cukierman a été relaxé, les magistrats estimant que ses propos "n'ont pas dépassé les limites de la polémique autorisées en la matière, le prévenu ayant pu légitimement s'exprimer, dans un discours politique, pour dénoncer des débordements et mettre en garde contre les risques de certaines dérives".

 

Parmi ses autres responsabilités communautaires, Roger Cukierman exerce ou a exercé les fonctions suivantes :

 

Vice-président de l'Alliance israélite universelle,

Vice-président du Congrès juif européen,

Vice-président du Congrès juif mondial.

Ses contributions

Tribune
|
Publié le 23 Juin 2015

Illégal, injuste, inefficace, illégitime : les quatre «i» du boycott d’Israël

Priver l’Etat hébreu d’échanges intellectuels et scientifiques ou de rencontres sportives est contre-productif et nuit surtout aux camps de la paix.
 

Tribune
|
Publié le 18 Mai 2015

Juifs et Chrétiens, frères dans la douleur

Le Président du CRIF, Roger Cukierman, appelle les deux religions à affronter ensemble la même menace terroriste à laquelle elles sont confrontées.
 

Editorial du président
|
Publié le 23 Septembre 2014

Vœux de Roger Cukierman, président du CRIF

"Pour cette année 5775 je vous souhaite bonheur santé réussite prospérité, que tous vos vœux se réalisent.
Chana Tova"

Roger Cukierman
Président du CRIF

Editorial du président
|
Publié le 19 Septembre 2014

Interview de Roger Cukierman, 18 septembre 2014

Le président du CRIF Roger Cukierman commente l'actualité :

- Augmentation du nombre d'actes antisémites en France
- Visite à Berlin, manifestation contre l'antisémitisme et Comité Directeur du Congrès Juif Mondial
- Rencontre avec le Pape François

Editorial du président
|
Publié le 25 Juillet 2014

En France comme en Israël, se défendre contre le fanatisme est une nécessité

Par Roger Cukierman, Président du CRIF

Au Proche-Orient, on commençait à espérer une « désescalade ». Espoirs déçus.

Les faits sont connus, dramatiques et tristes.

Comme beaucoup en France, j’ai de la famille et des amis qui ont dû, plusieurs fois, courir vers les abris souterrains. Je pense à eux, tout comme je pense aux populations civiles de Gaza qui ont connu des bombardements pendant plusieurs nuits. Enfant caché pendant la 2ème guerre mondiale, je n’ai pas la compassion sélective. Et je veux croire qu’il en est ainsi pour la très grande majorité des Français et notamment pour ceux, parmi eux, qui sont juifs ou musulmans.

Editorial du président
|
Publié le 23 Juillet 2014

Conflit israélo-palestinien : refusons la mécanique de la haine

Par Roger Cukierman, Président du CRIF, publié dans le Monde du 22 juillet 2014

Voilà que la tragédie survient de nouveau sur ces terres supposées de lait et de miel ! Comment aider à en sortir ? Peut-on en sortir ? Six cents morts côté palestinien et vingt morts côté israélien. Apparemment les chiffres parlent d'eux-mêmes et ce serait Israël le coupable. Bien pire, disent tous les propagandistes, Israël pratiquerait un « génocide ». La tragédie qui se joue à Gaza et son écho au bord de la Seine font perdre le bon sens et la mesure des choses. Ces images substituent l'émotion à la réflexion.

Editorial du président
|
Publié le 6 Juin 2014

Il faut combattre l’antisémitisme sans faillir

Par Roger Cukierman publié dans le Figaro du 1er juin 2014

Pour le président du CRIF, les géants d’Internet doivent être contraints à bannir tout propos haineux. Sous peine, s’il le faut, de sanctions financières.

Depuis 2000, le climat se dégrade dans la société, particulièrement à l’égard des juifs. Les violences n’ont cessé de s’aggraver au cours de ces dernières années. L’antisémitisme prend plusieurs visages, antisémitisme qui véhicule une suspicion millénaire du juif, antisémitisme qui ne veut pas dire son nom en se cachant derrière l’antisionisme, ou encore antisémitisme de ceux qui s’en prennent aux juifs au nom du conflit israélo-palestinien. Si elles sont différentes dans leur intensité et dans leurs modalités, elles sont liées par une même finalité. 

Editorial du président
|
Publié le 28 Avril 2014

Vivons ensemble !

Le texte intégral de l’appel est téléchargeable ci-contre en fichier PDF.

A l’initiative du CRIF un appel intitulé « Vivons ensemble ! » rassemble les plus hautes autorités cultuelles, politiques et syndicales de France. L’appel vise à pacifier les esprits, rappelle les valeurs unificatrices de la République, et le principe de fraternité républicaine. Il a été publié dans le Monde, le Figaro, LibérationLa Croix, les Echos et Réforme (numéro du jeudi 10 avril).

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.