Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - En attendant un sursaut du bon droit et du bon sens

26 Juin 2020 | 83 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Meyer Habib, il y a ceux qui l'aiment et ceux qui l'ont en exècre. Mais on ne peut en aucun cas tolérer un tel déferlement de haine antisémite.

Exposition jusqu'au 30 novembre, à la Galerie Saphir !

Discours prononcé lors de la Plénière de clôture.

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

Actualité

Dans le cadre du match de foot qui doit opposer le RC Strasbourg au Maccabi Haïfa FC, le Préfet de la Région Grand-Est a publié ce matin un arrêté inquiétant et profondément dérangeant. Je me suis entretenu avec le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l'Intérieur, et avec le Directeur de Cabinet du Préfet du Bas-Rhin. Un nouvel arrêté devrait être publié, supprimant notamment l'interdiction des drapeaux nationaux et des signes de soutien aux deux équipes.

"Les juges d’instruction viennent enfin de rendre leur décision dans le meurtre barbare de Sarah Halimi, dans une ordonnance rendue le 12 juillet dernier. Elles estiment qu’il existe des "raisons plausibles" de penser que le discernement du suspect était "aboli" au moment des faits. Si elle est sans surprise, cette décision reste difficilement justifiable."

Ma réaction après l'annonce du report du vote de l'Assemblée nationale pour l'adoption de la définition de l'antisémitisme de l'IHRA. L'Assemblée nationale a également annoncé qu'avant d'être examinée, la proposition de résolution serait réécrite.

Dans cette éditorial, je m'exprime sur la décision du parquet de Paris de s'opposer à l'incarcération d'Alain Soral. Une décision que je juge inacceptable.

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

J’aimerais aborder 2 thèmes qui ne peuvent que nous interpeller.

Le premier est lié à la situation sanitaire que nous avons vécu et surtout aux précautions que nous devons prendre afin de lutter ensemble contre ce virus qui menace toujours. Sans vouloir revenir sur les manquements ou erreurs d’appréciation que nous avons vécus, il est essentiel, au lendemain du déconfinement, de rester conscients de notre responsabilité collective dans la lutte contre une nouvelle séquence de contamination massive.

Les jours d’été sont là et notre désir légitime de reprendre le cours normal de la vie ne doit pas nous faire oublier l’importance des gestes barrières essentiels et le port du masque lors de nos déplacements et rencontres d’un public en nombre. Se laver les mains et éviter les contacts directs restent et demeurent les seuls moyens dont nous disposons afin d’éviter le pire.

Alors, tout en reprenant le chemin de nos bureaux, restaurants, cafés, cinémas ou rencontres avec nos amis et nos proches, n’oublions pas cet ennemi qui nous a fait tant de mal et tous ceux et celles qui en ont été les victimes. Continuez de vous protéger.

Le second sujet que je souhaite aborder est sur le thème de la confiance.

Depuis quelques temps, nous avons régulièrement des informations qui nous troublent quant à l’indépendance de certains corps essentiels de notre société. L’indépendance de la justice par exemple et les dernières révélations sur les affaires Fillon, Sarkozy et autres dossiers ne peuvent nous laisser sans interrogations. Sans parler du fond de ces affaires que seule la justice tranchera, il est plus qu’inquiétant de voir que les procédures ont été entachée. Dans les temps troubles que nous vivons, ce genre de doutes ne font que renforcer le populisme qui attend chaque faux pas de la démocratie.

Parmi ces derniers faux pas, je ne peux passer sous silence les lamentables décisions qui permettent encore à ce jour à des Soral et Dieudonné d’échapper à la prison malgré les condamnations répétées pour leur antisémitisme viscéral. 

Comme pour la loi sur la haine sur Internet, la liberté d’expression a été arborée en bouclier par les défenseurs de ces deux personnages immondes et leur permet encore d’échapper à leur mise hors d’état de nuire.

Aujourd’hui encore, ces deux antisémites vont pouvoir diffuser leur venin en toute impunité.

 

Optimiste de nature, je suis certain qu’un sursaut du bon droit et du bon sens aura lieu et que demain sera meilleur. 

Demain dépend de nous ! 

Je vous souhaite à tous une bonne santé et de bonnes vacances. Prenez des forces car les combats ne manqueront pas. 

 

Gil Taieb

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs - 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.