Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Ensemble, nous devons nous élever contre la haine

04 Octobre 2019 | 114 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Pages

Actualité

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pourquoi dans cette affaire, est-ce Bensoussan qui seul est poursuivi en justice et non pas simultanément Smaïn Laacher ?

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

L’Amitié judéo-chrétienne de France - dont plusieurs militants du Crif sont membres du Comité Directeur - a tenu dimanche 29 janvier son Conseil national, l’occasion pour nous de donner quelques nouvelles du front du dialogue.

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Un livre de Victoria Klem

Suite au vote le 16 décembre 2016 du conseil municipal de Clermont-Ferrand au vœu présenté par les groupes communistes, Front de gauche et Europe écologie, vœu relatif au boycott des produits israéliens fabriqués dans « les territoires palestiniens occupés », le Maire de Clermont-Ferrand a fait paraître dans le journal local la Montagne un communiqué. La présidente du CRIF Auvergne-Rhône- Alpes lui répond…

Au lendemain des déclarations du ministre israélien de la défense, lundi 26 décembre, qualifiant la conférence de paix sur le Proche-Orient qui doit se tenir prochainement à Paris de nouveau « procès Dreyfus », le Crif a condamné des propos « maladroits ».

 
 
 

Pages

Je veux tout d’abord exprimer mon soutien aux victimes et aux endeuillés de l’attaque meurtrière à la préfecture de police de Paris. J’espère que toute la lumière sera faite sur ce drame qui a frappé des policiers au sein même de ce bâtiment. 

Un acte qui montre une fois de plus que la haine, pour quelque raison que ce soit, conduit des Hommes au demeurant normaux à commettre l’irréparable et à semer la mort.

La Haine, un créneau dont nombreux se saisissent pour manipuler les faibles et les transformer en criminels. La Haine, qui aujourd’hui est un fond de commerce pour certains idéologues populistes ou religieux qui cherchent à réveiller la bête immonde qui dort au fond de chaque être. La Haine, qui transforme certains croyants en intégristes assassins. La Haine, qui fait d’un citoyen lambda un extrémiste raciste, xénophobe, homophobe ou antisémite.

Cette Haine qui tue ! 

La Haine qui divise !

La Haine qui capte des voix !

La Haine, qui commence par des mots ou des gestes anodins et qui se transforme dans la tête de certains.

Quand un simple croyant devient islamiste intégriste. Quand les populistes Mélenchon, Le Pen, Zemmour alimentent les peurs et les faiblesses, et les transforment en dogmes. 

 

« Pas d’amalgame » dit-on ? Oui, pas d’amalgame simpliste qui alimente le racisme.

Mais on ne peut ignorer le lien qui fait de ces  idéologues dangereux les manipulateurs responsables du passage à l’acte de tous ceux,  en manque de repères et qui se sent abandonné.  Chacun de ces gourous trouve ses idiots utiles, qui par leur présence, leur discours ou leur silence cautionnent ces êtres dangereux. 

Chacune de ces menaces est à combattre avec la même force car il n’existe pas de bonnes haines. 

Parfois même il faut savoir pardonner même s’il ne faut jamais oublier. En cette veille de Kippour, prions le ciel de nous accorder ce pardon même si pour nous, simples humains et mortels, il est parfois difficile de le faire. 

Gil Taïeb

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs - 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.