Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Il y a quatre ans

11 Janvier 2019 | 15 vue(s)
Catégorie(s) :
France

"Les juges d’instruction viennent enfin de rendre leur décision dans le meurtre barbare de Sarah Halimi, dans une ordonnance rendue le 12 juillet dernier. Elles estiment qu’il existe des "raisons plausibles" de penser que le discernement du suspect était "aboli" au moment des faits. Si elle est sans surprise, cette décision reste difficilement justifiable."

Ma réaction après l'annonce du report du vote de l'Assemblée nationale pour l'adoption de la définition de l'antisémitisme de l'IHRA. L'Assemblée nationale a également annoncé qu'avant d'être examinée, la proposition de résolution serait réécrite.

Découvrez ma lecture du livre de Ginette Kolinka, "Retour à Birkenau".

Dans cette éditorial, je m'exprime sur la décision du parquet de Paris de s'opposer à l'incarcération d'Alain Soral. Une décision que je juge inacceptable.

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

Actualité

Dans le cadre du match de foot qui doit opposer le RC Strasbourg au Maccabi Haïfa FC, le Préfet de la Région Grand-Est a publié ce matin un arrêté inquiétant et profondément dérangeant. Je me suis entretenu avec le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l'Intérieur, et avec le Directeur de Cabinet du Préfet du Bas-Rhin. Un nouvel arrêté devrait être publié, supprimant notamment l'interdiction des drapeaux nationaux et des signes de soutien aux deux équipes.

"Les juges d’instruction viennent enfin de rendre leur décision dans le meurtre barbare de Sarah Halimi, dans une ordonnance rendue le 12 juillet dernier. Elles estiment qu’il existe des "raisons plausibles" de penser que le discernement du suspect était "aboli" au moment des faits. Si elle est sans surprise, cette décision reste difficilement justifiable."

Ma réaction après l'annonce du report du vote de l'Assemblée nationale pour l'adoption de la définition de l'antisémitisme de l'IHRA. L'Assemblée nationale a également annoncé qu'avant d'être examinée, la proposition de résolution serait réécrite.

Dans cette éditorial, je m'exprime sur la décision du parquet de Paris de s'opposer à l'incarcération d'Alain Soral. Une décision que je juge inacceptable.

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

Antisémitisme

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Portrait de Jean Pierre Allali
LECTURES
|
24 Mai 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Deux historiens français l’ont fait et publient ce mois d’avril en collection Que Sais-je Les 100 mots de la Shoah.

"La Place de la République ne vous appartient pas".

Dimanche dernier, des militants du Collectif Anti Boycott se sont rendu face à une manifestation BDS.

Quel est donc ce mouvement qui s'est vu offrir une tribune hier au journal télévisé de France 2 ?

Lundi 11 janvier, à Marseille, un jeune turc de 15 ans attaquait à la machette un enseignant juif portant une kippa. Une affaire qui devait provoquer une grande émotion, et qui a inspiré à Jérôme Fenoglio, le directeur du journal « Le Monde », un éditorial remarquable. En voici un extrait : « Ce mal, il faut le considérer pour ce qu’il est : le produit des noces mortelles entre djihadisme et antisémitisme. Le terrorisme fondamentaliste (…) reprend tous les stéréotypes du vieil antisémitisme européen, accommodé à la sauce de l’heure, mélange de théories du complot importées du Moyen-Orient et transportées par Internet ».

A force de tenir des raisonnements primaires, ami de Gôôôôche, tu es devenu primaire

Ce soir, jeudi 22 octobre, France 3 diffuse à 23h15 « Profs en territoires perdus de la République ? »

Pages

Il y a quatre ans, la France était frappée par une série d’attentats islamiques dont chacun d’entre nous ne peut oublier l’horreur. 
Il y a quatre ans seulement, les terroristes islamiques ont tué des Français pour ce qu’il pensaient , écrivaient, étaient ou représentaient.  
Il y a quatre ans déjà, l’équipe de Charlie Hebdo était décimée, des policiers étaient abattus et des juifs étaient assassinés parce qu’ils étaient juifs. 
Chacun de nous a en mémoire ces heures sombres, ces images et les visages des victimes. 
Il y a quatre ans la France, bien que sonnée, trouvait la force de se réunir par millions pour dire non à la haine !
Il y a quatre ans, l’immense majorité du peuple français était Charlie, policiers et juifs. 
Il y a quatre ans, main dans la main, nous avons défilé partout contre la haine, l’antisémitisme et pour la Liberté. 
Nous avons applaudi les forces de l’ordre et leur courage. 
Il y a quatre ans le choc était si fort que nous imaginions que rien ne pourrait briser le socle des valeurs qui fondent la Nation Française et nous unissent quelques soient nos origines, notre couleur de peau, notre religion et nos différences. 
Malheureusement, force est de constater que depuis quatre ans ce socle s’est fragilisé et les vieux démons s’y sont infiltrés.
Les discours populistes ont pris force et vigueur, la division de notre société s’est accentuée et le racisme, la haine de l’autre et l’antisémitisme s’expriment en toute liberté.
La lutte sociale a elle-même changé. Les revendications légitimes se sont vues infiltrées manipulées et récupérées par les adeptes de l’insurrection et du chaos. Les gilets jaunes en sont l’exemple même !
Ce mouvement populaire unique, qui exprime avec force le ras-le-bol d’une population abandonnée depuis 30 ans au moins par tous les gouvernements, s’est lui-même aujourd’hui transformé. 
Pas un d’entre nous ne peut rester sourd et aveugle à la souffrance que vivent au quotidien un trop grand nombre de nos concitoyens. Personne ni aucun parti politique n’a le monopole du cœur !
Ce combat pour plus d’égalité et de fraternité est le nôtre.
Mais au fur et à mesure des jours et des semaines que voit-on à côté de ce peuple fatigué et désespéré ? 
Nous y retrouvons des casseurs, des voleurs, des nostalgiques de la révolution permanente ou de la peste brune.
Nous voyons apparaître çà et là des slogans et des menaces dignes des heures sombres de notre pays. 
Nous voyons des images de saccage, de chaos et de violence.
La vermine antisémite se déchaîne dans les rues, sur les murs et sur Internet. 
Tous les symboles de notre République sont mis à mal voire saccagés. 
Une Haine jamais égalée s’exprime contre les élus et le Président. 
Le drame, face à ces dérives, est le Silence pesant et complice !
Qu’attendent les Gilets Jaunes pour crier haut et fort : Non à la violence ! Non au Racisme ! Non à l’antisémitisme. 
Qu’attendent-ils pour hurler : « Pas en notre nom ! »
Pourquoi ce silence !
Pourquoi le silence des Mélenchon Le Pen et autres populistes ? Si ce n’est pour exploiter et récupérer la misère. 
Aujourd’hui, quatre ans après avoir applaudi les forces de l’ordre, elles sont attaquées, insultées et certains en appellent même à prendre les armes. Les attaques antisémites se multiplient et des élus sont menacés de mort.
Les gilets jaunes originels et purs doivent se faire entendre car aujourd’hui par leur silence et leur laisser-faire, ils trahissent le mouvement et le message légitime qu’ils portent.
Certains d’entre eux ont essayé de discuter, ils sont aujourd’hui menacés de Mort. 
Nous n’avons pas le droit de nous taire. 
Tout en défendant, avec toute notre force, l’aspiration à enfin plus de justice sociale, plus d’égalité et de fraternité, nous avons le devoir de condamner les fossoyeurs de la démocratie qui aujourd’hui ont quitté leurs tanières. 
Ils n’aspirent qu’à nous faire basculer vers le fascisme rouge ou brun. 
Gilets jaunes, réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard ! Agissez avant que ceux que vous croyez être des vôtres ne prennent le pouvoir pour mieux vous contrôler et tous nous maîtriser. 

Gil Taieb

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.