Gil Taïeb

Vice Président du CRIF

Blog du Crif - Israël face à ses ennemis

21 Décembre 2018 | 228 vue(s)
Catégorie(s) :
Israël

Une grande passion pour Israël et pour le peuple juif.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

D'abord on critique, puis on dénie et pour finir on adopte. Laissons le temps au temps.

Conflit israélo palestinien, traitement médiatique, crise de l'information : analyse

Portrait de Sophie Taïeb
Incendie du tombeau de Joseph
|
16 Octobre 2015
Catégorie : Israël

Détruire la cité ancienne de Palmyre et faire brûler le tombeau de Joseph reviennent-ils vraiment au même ? Pas pour tout le monde.

Quand les larmes se transforment en espoir d'un monde meilleur.

Maxime Perez est journaliste, correspondant pour la presse française en Israel et spécialiste des affaires militaires pour la chaine i24News.
Marc Knobel Directeur des Etudes du CRIF à confié à Maxime Perez le soin de présenter une étude sur l'Opération Bordure Protectrice.

Lundi dernier, l’ancien Président de la République était en Israël. Une visite étrange, hybride où le mélange des genres s’ajoute à la confusion des rôles.

Les français d'Israël, et en particulier ceux qui ont immigré de France durant les quinze dernières années, ont en grande majorité souhaité la réélection de Benjamin Netanyahu.
Déçus par l'attitude des politiques français face à l'islamisme et l'antisémitisme, beaucoup voient en Bibi un dirigeant politique charismatique doté d'une capacité à affirmer avec une assertivité rare la cause d’Israël à la face du monde et savent que ses concurrents en politique n'ont pas cette compétence exceptionnelle.
De plus, comparant la réussite de l'économie d'Israël face à la faillite de l'économie française, ils ne comprennent pas pourquoi la plupart des médias israéliens et analystes politiques sont tellement critiques envers celui qu'ils considèrent à juste titre comme un héros du peuple juif. 

Pages

Opinion
Portrait de Invité
Blog du Crif - Noé, reviens !
|
11 Octobre 2018
Catégorie : France, Opinion

Pages

Depuis l’arrivée au pouvoir du Président américain Donald Trump, le contexte géopolitique au Proche-Orient est plus que changé. Rompant avec une diplomatie traditionnelle, Trump n’a cessé de surprendre. Après avoir reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël et y avoir déplacé son ambassade, le président américain poursuit son chemin et prend des décisions qui   à chaque fois perturbent et interpellent.

Cette semaine encore, il a annoncé le retrait des troupes américaines de Syrie affirmant que « les États-Unis n’ont pas vocation à être le gendarme du Moyen-Orient ». Cette déclaration inquiète tous les protagonistes de la région. Paris, Londres et Berlin estimant que « la coalition internationale contre l’État islamique a fait d’énormes progrès mais qu’il reste encore beaucoup à faire. »

Il faut surtout noter l’inquiétude des milices kurdes qui se retrouvent sous la menace d’une nouvelle intervention turque.

Au niveau israélien, l’annonce modifie l’équilibre précaire et place Israël face à son ennemi iranien installé en Syrie. Aux USA, elle a même entraîné la démission du ministre de La Défense. Cette nouvelle donne peut-être source d’inquiétude mais il semble, tout de même, évident qu’elle a été prise après des échanges entre au moins les trois principaux protagonistes que sont les Israéliens, les Américains et les Russes.

Chacun cherchant depuis longtemps à se débarrasser d’un ennemi dangereux ou d’un allié encombrant. Il est grand temps, comme ne cesse de le répéter le premier ministre Israélien, de voir l’Iran se retirer de la frontière Nord d’Israël.

Rappelons combien cette présence, tant en Syrie qu’au travers de sa branche Hezbollah au Liban, est une source de tension permanente et une menace vitale pour toute la population israélienne du Nord.

La découverte des tunnels et les interventions israéliennes prouvent chaque jour ce danger.

Un petit jeu s’étant même mis en place qui permettait à Israël de frapper son ennemi en territoire syrien et libanais sous le regard tolérant des responsables militaires russes.

Mais ce processus semble atteindre ses limites et la décision américaine surprenante, va redistribuer les cartes et surtout les responsabilités. Ces responsabilités, que nul ne veut assumer officiellement, préférant une attitude hypocrite vis-à-vis des terroristes du Hezbollah et des tyrans de Damas et de Téhéran.

Donald Trump reste et demeure imprévisible. Il perturbe une mécanique diplomatique qui jusqu’à ce jour,  avouons-le, ne s’est pas montrée très efficace. 

Il faut parfois des électrochocs pour redémarrer un cœur qui ralentit dangereusement. Espérons que comme pour le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, après les vociférations et les déclarations intempestives, le bon droit et le courage sauront vaincre les dictateurs et terroristes qui mettent à feu et à sang le moyen orient. 

Cette annonce américaine prouve une fois encore qu’Israël n’a d’autres choix que d’être fort, courageux, libre, et indépendant.   

Gil Taieb 

- Les billets de blog du Crif n'engagent que leurs auteurs -

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.