Blog du Crif - #Israeliseuntitre : Le nouveau hashtag polémique qui se propage sur Twitter

24 Octobre 2019 | 315 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Lundi 20 novembre, j'ai rencontré le Président français Emmanuel Macron à Paris, accompagné d'une délégation du Congrès Juif Européen (EJC).

La semaine dernière, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) proposait dans sa newsletter et sur ses réseaux sociaux un contenu qui a fait polémique.

Mon discours prononcé au dîner du Crif Grenoble-Dauphiné, le 22 octobre 2017.

Pages

Actualité

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Portrait de Marc Knobel
Les femmes, Daech et le Djihad
|
19 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

« Une femme retranchée dans l’appartement, qui a activé son gilet explosif au début de l’assaut, est morte »

Vendredi soir en l'espace de moins d'une heure, la France a connu le plus grave attentat jamais perpétré sur son territoire. En l’espace d’une trentaine de minutes, des terroristes ont attaqué la capitale à 7 endroits avec une minutie et une détermination macabres. 129 morts, 350 blessés dont 100 dans un état très grave. Les chiffres donnent le tournis. Moins de 48 heures après cette nuit d’horreur, n’en déplaise à certains, il est juste le temps de pleurer.

Portrait de Marc Knobel
Des visages sur nos morts
|
14 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

Les réseaux sociaux se sont mobilisés pour retrouver les personnes portées disparues, ceux dont nous n’avions pas de nouvelles. Les Amis, les familles, les anonymes partagent descriptions, photos et espoir.

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
#JeNaiPasPeur
|
14 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

8H30. Au moment où les employés de la mairie qui font la circulation rangent leurs gilets jaunes, dans les classes, les écoliers ouvrent livres et cahiers. Alors que les hommes sortent de l’office du matin, croisant ceux qui distribuent l’édition du jour du quotidien Israël Hayom, les lycéens patientent à l’arrêt de bus, smartphone en main. Si le rideau de fer des boutiques est encore fermé pour une demi-heure, le cafetier lui prépare déjà son 17e café afour. Voilà à quoi ressemble la vie matinale à Raanana, petite ville près de Tel-Aviv. Et puis hier, mardi, tout a basculé.

Il est temps d'affirmer haut et fort que les islamistes veulent tuer des juifs !

Réaction suite à la nomination de l'Arabie Saoudite au Conseil des Droits de L'Homme.

L'Europe doit se mobilier pour le sort des réfugiés

Portrait de Olivier Rafowicz
Tel Aviv sur Seine
|
12 Août 2015
Catégorie : Actualité

La ville blanche sera à l'honneur demain sur les berges de Paris Plage

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été grièvement blessés vendredi lorsque des extremistes israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie.
Un acte abominable , Israel doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éliminer le terrorisme juif.
 

Iran's Ayatollahs were behind the bloody attack that hit the Jewish community center in Buenos Aires in 1994 that killed 84 and injured 230.

Portrait de Invité
Droit de réponse
|
19 Juin 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Pages

Depuis mardi 22 octobre 2019, en France, sur le réseau social Twitter, on observe la propagation du hashtag #Israeliseuntitre. En peu de temps, ce dernier a déjà comptabilisé des centaines de Tweets. Nous ignorons qui en est à l'initiative. Cependant, force est de constater que ce qui, à l'origine, semblait tourner autour d'Israël, et de l'"israélisation" de titres de films, chansons et autres expressions, a finalement été instrumentalisé à d'autres fins plus douteuses et parfois même condamnables... Certains font preuve d'humour, nous en conviendrons, malheureusement, d'autres se situent davantage à la limite entre humour et polémique.

Boycott d'Israël, clichés sur les juifs, antisémitisme, blagues sur la Shoah, négationnisme, tout y passe. Et la confusion règne. 

De nombreux tweets tels que "Ce matin, un rabbin, a tué un chasseur", "Allumer le feuj", "L'armée des 12 tribus", "Kippa le droit", "La ménorah dans la peau", "Le chant du Talmud", "Judaïque Park"... qui sont autant d'expressions et jeux de mots en lien avec le judaïsme et les juifs, et non avec l'état d'Israël, sont ici convoqués sous le hashtag #Israeliseuntitre. 

Finalement on en vient, "à Torah ou à raison" comme l'ont twitté certains, à se questioner sur le lien entre tous ces messages publiés sous le hashtag #Israeliseuntitre, et le thème même du Hashtag, à savoir Israël.

La frontière entre antisémitisme et antisionisme est à nouveau brouillée. C'est sous convert de blagues à l'encontre d'Israël, que l'on découvre des tweets ouvertement critiques à l'encontre des Juifs.

Que signifie l'engouement pour ce nouveau hashtag #Israeliseuntitre ? Ce mouvement est-il le plus récent outil de propagation d'amalgames, de haine antisémite et antisioniste inventé sur Twitter ?

Aujourd'hui, nous vous proposons un petit panorama des différentes sortes de tweets qui envahissent depuis quelques jours le réseau social Twitter sous le hashtag #Israeliseuntitre, afin de distinguer ceux qui jouent vraiment le jeu de l'humour, et ceux qui ont opté pour un ton plus tendancieux, voire haineux..

Il y a...

1. Ceux qui choisissent de jouer le jeu de l'humour

Certains sont plutôt drôles, on vous l'accorde. On en partage même quelques-uns avec vous : 

2. Ceux qui critiquent Israël, et les antisionistes

Dans le domaine, on relève plusieurs références à la "colonisation" ou à la "domination néfaste de l'armée israélienne".

3. Ceux qui flirtent (plus ou moins ouvertement) avec l'antisémitisme

4. Les négationnistes et les blagues douteuses sur la Shoah

5. Ceux qui en profitent pour s'attaquer au Crif

En effet, le Crif n'y échappe pas. On ne voit certes pas bien le lien avec Israël, mais c'est bien connu, toutes les occasions sont bonnes à prendre.

On observe cette tentative de diabolisation avec un peu de recul, heureusement...

 

Suite à ce court mais large panorama, faisons le point.

Tout d'abord, notons que le hashtag #Israeliseuntitre n'est pas unique en son genre. Quelques autres hashtags du même type sont apparus ces derniers jours. Pour exemple : #Archeologiseuntitre ou encore #Enrhumeuntitre. Néanmoins, il est légitime de se demander pourquoi un tel hashtag a vu le jour.

Par ailleurs, la confusion des références et des thèmes abordés sous la mention de ce même hashtag #Israeliseuntitre nous laisse perplexe. Sans aucune logique, les messages évoquent des thématiques liées à Israël, certes, mais aussi aux juifs et de manière plus générale, le judaïsme, la Shoah ou encore, comme nous l'avons vu le Crif (association représentative des Juifs de France). 

Globalement, la majorité des tweets ne font pas directement référence à Israël. 

Il est donc nécessaire de mettre en garde contre les dérives qu'une telle initiative peut entraîner, même si l'intention première était de faire rire (pour peu que l'on ait compris toutes les références). 

Ajoutons que derrière les comptes de certains tweets, se cachaient des profils ouvertement antisémites.

Avec ces éléments d'informations, c'est tout de suite moins drôle ! 

Mais on ne veut pas casser l'ambiance. Alors juste pour le plaisir, on vous partage notre tweet coup de coeur.

Dommage, le Crif n'est pas mentionné. Mais comme vous avez pu le constater, rien ne nous échappe non plus !

 

Esther M.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.