Blog du Crif - #Israeliseuntitre : Le nouveau hashtag polémique qui se propage sur Twitter

24 Octobre 2019 | 316 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Il faut croire que certaines alertes ne veulent pas être entendues à temps

Souvent l’on oublie de parler d’eux

Au moins 128 morts à déplorer dans la vague d'attentats qui a frappé Paris vendredi 13 novembre

Portrait de Dov Maimon
Paradoxes de la politique israëlienne
|
09 Novembre 2015
Catégorie : France

"A vos crayons citoyens, à la politique citoyens. Si nous voulons que les choses se fassent il va falloir que certains d’entre nous se bougent."

Tel Aviv sur Seine : succès sur les berges et sur le net, opération réussie !

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
Le dialogue renoué
|
29 Juillet 2015
Catégorie : France

Mars 2015, je suis à Bruxelles pour présenter mon livre écrit sous le pseudo de Sefwoman, « Je suis juive mais je me soigne ». Au fond de la salle, 3 garçons se marrent. Je parle de ma grand-mère et de service 98 pièces au liseré doré, de son refus de me parler de l’Algérie, des plats typiques, je les vois acquiescer. A la fin de la présentation, ils ont tous les trois le livre en main. « La dédicace c’est pour qui ? », « Ismaël ».

Célébrer le 14 juillet à Tel-Aviv – une occasion de célébrer la double appartenance culturelle et nationale sur un mode festif et joyeux.

12 juillet 1906, Alfred Dreyfus  est réhabilité par la cour de cassation de Rennes. C’était il y a 109 ans, autant dire une éternité.  

INTERNATIONAL - Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats.
Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats. Rappelons à ce sujet qu'une campagne BDS -pour Boycott-Désinvestissement-Sanctions- tente de s'implanter en France, en incitant à boycotter les personnes et les produits provenant de ce pays. Expliquons.


Artcile publié dans le Huffinghton Post http://www.huffingtonpost.fr/marc-knobel/boycott-produits-israeliens_b_7...

Un entretien entre Marc Knobel et Michaël de Saint Cheron, philosophe des religions.

Marc Knobel livre une analyse de l'opinion publique à l'égard de l'antisémitisme et d'autres sujets (avant et après les attentats de Janvier 2015).

Franck Guillory, journaliste, auteur et réalisateur de documentaires s'est rendu à Auswithz en Avril dernier, il nous raconte son expérience et ses souvenirs dans un article publié sur son blog.

Compte-rendu d'un magnifique livre de Benjamin Stora qui raconte son enfance juive à Constantine.

 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Pages

Depuis mardi 22 octobre 2019, en France, sur le réseau social Twitter, on observe la propagation du hashtag #Israeliseuntitre. En peu de temps, ce dernier a déjà comptabilisé des centaines de Tweets. Nous ignorons qui en est à l'initiative. Cependant, force est de constater que ce qui, à l'origine, semblait tourner autour d'Israël, et de l'"israélisation" de titres de films, chansons et autres expressions, a finalement été instrumentalisé à d'autres fins plus douteuses et parfois même condamnables... Certains font preuve d'humour, nous en conviendrons, malheureusement, d'autres se situent davantage à la limite entre humour et polémique.

Boycott d'Israël, clichés sur les juifs, antisémitisme, blagues sur la Shoah, négationnisme, tout y passe. Et la confusion règne. 

De nombreux tweets tels que "Ce matin, un rabbin, a tué un chasseur", "Allumer le feuj", "L'armée des 12 tribus", "Kippa le droit", "La ménorah dans la peau", "Le chant du Talmud", "Judaïque Park"... qui sont autant d'expressions et jeux de mots en lien avec le judaïsme et les juifs, et non avec l'état d'Israël, sont ici convoqués sous le hashtag #Israeliseuntitre. 

Finalement on en vient, "à Torah ou à raison" comme l'ont twitté certains, à se questioner sur le lien entre tous ces messages publiés sous le hashtag #Israeliseuntitre, et le thème même du Hashtag, à savoir Israël.

La frontière entre antisémitisme et antisionisme est à nouveau brouillée. C'est sous convert de blagues à l'encontre d'Israël, que l'on découvre des tweets ouvertement critiques à l'encontre des Juifs.

Que signifie l'engouement pour ce nouveau hashtag #Israeliseuntitre ? Ce mouvement est-il le plus récent outil de propagation d'amalgames, de haine antisémite et antisioniste inventé sur Twitter ?

Aujourd'hui, nous vous proposons un petit panorama des différentes sortes de tweets qui envahissent depuis quelques jours le réseau social Twitter sous le hashtag #Israeliseuntitre, afin de distinguer ceux qui jouent vraiment le jeu de l'humour, et ceux qui ont opté pour un ton plus tendancieux, voire haineux..

Il y a...

1. Ceux qui choisissent de jouer le jeu de l'humour

Certains sont plutôt drôles, on vous l'accorde. On en partage même quelques-uns avec vous : 

2. Ceux qui critiquent Israël, et les antisionistes

Dans le domaine, on relève plusieurs références à la "colonisation" ou à la "domination néfaste de l'armée israélienne".

3. Ceux qui flirtent (plus ou moins ouvertement) avec l'antisémitisme

4. Les négationnistes et les blagues douteuses sur la Shoah

5. Ceux qui en profitent pour s'attaquer au Crif

En effet, le Crif n'y échappe pas. On ne voit certes pas bien le lien avec Israël, mais c'est bien connu, toutes les occasions sont bonnes à prendre.

On observe cette tentative de diabolisation avec un peu de recul, heureusement...

 

Suite à ce court mais large panorama, faisons le point.

Tout d'abord, notons que le hashtag #Israeliseuntitre n'est pas unique en son genre. Quelques autres hashtags du même type sont apparus ces derniers jours. Pour exemple : #Archeologiseuntitre ou encore #Enrhumeuntitre. Néanmoins, il est légitime de se demander pourquoi un tel hashtag a vu le jour.

Par ailleurs, la confusion des références et des thèmes abordés sous la mention de ce même hashtag #Israeliseuntitre nous laisse perplexe. Sans aucune logique, les messages évoquent des thématiques liées à Israël, certes, mais aussi aux juifs et de manière plus générale, le judaïsme, la Shoah ou encore, comme nous l'avons vu le Crif (association représentative des Juifs de France). 

Globalement, la majorité des tweets ne font pas directement référence à Israël. 

Il est donc nécessaire de mettre en garde contre les dérives qu'une telle initiative peut entraîner, même si l'intention première était de faire rire (pour peu que l'on ait compris toutes les références). 

Ajoutons que derrière les comptes de certains tweets, se cachaient des profils ouvertement antisémites.

Avec ces éléments d'informations, c'est tout de suite moins drôle ! 

Mais on ne veut pas casser l'ambiance. Alors juste pour le plaisir, on vous partage notre tweet coup de coeur.

Dommage, le Crif n'est pas mentionné. Mais comme vous avez pu le constater, rien ne nous échappe non plus !

 

Esther M.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.