Blog du Crif - La musique comme vecteur d’espoir face à la barbarie

19 Avril 2019 | 81 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Le Times of Israel a repris ma critique de la comparaison musulmans de France - juifs pendant la Shoah.

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM sur le plateau de BFM TV, j'ai réaffirmé mon sentiment d'horreur face à cet acte barbare qui s'est passé ce matin.

 

Dans quel monde vivons-nous et de quelle inhumanité est faite le monde ?

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

Ce sont toutes les plumes que l'on veut briser...

Pages

La musique fait écho en nous et nous interpelle comme une lueur qui se transmet à chaque instant, comme les battements d’un cœur universel. Comme un langage à part entière elle parle d’un passé, d’un présent, d’un futur imaginé.

Elle a cette force de nous interpeller, nous faire vibrer, nous remettre en question parfois et de nous apprendre par moment notre histoire personnelle ou collective.

C’est pour toutes ces raisons que je salue l’initiative de la Philharmonie de Paris dont l’orchestre, ainsi que le chœur d’enfants de l’orchestre de Paris, interprèteront à deux reprises l’Opéra  « Brundibar » sous la direction de Lionel Sow et dans une mise en scène d’Olivier Letellier. Le concert est proposé aux publics scolaires le 9 mai et également ouvert au grand public le 8 mai.

L’Opéra Brundibar, composé par Hans Krasa le 23 Septembre 1943, prisonnier à Terezin, est un exemple de parenthèse de vie dans le cauchemar du camp nazi de Tchécoslovaquie.

Dans ce camp de transit furent déportés des dizaines de milliers de juifs avant d’être conduit vers Auschwitz ou ailleurs.

Cet Opéra raconte l’histoire de deux enfants en quête d’argent pour acheter le lait nécessaire aux soins de leur mère malade et qui sont confrontés au diabolique joueur d’orgue d’harmonie Brundibar, personnage représentant Adolf Hitler. Ils parviendront malgré tout à triompher. Les chansons de cet Opéra incarnent l’espoir face à la barbarie nazie.

Delphine Kessous

Informations et réservations : 

Concerts ouverts au public : https://philharmoniedeparis.fr/fr/activite/opera/19031-brundibar-hans-krasa

Concerts ouverts aux publics scolaires : https://philharmoniedeparis.fr/fr/scolaires-enseignants/19034-brundibar

Découvrez le site Internet de la Philharmonie de Paris

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.