Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - La situation sanitaire reste critique

25 Janvier 2021 | 89 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Discours prononcé à la cérémonie du 18 juillet par M. Albert Massiah, Président du Crif Bordeaux-Aquitaine, lors de la « Journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites commis par l’État français de Vichy et en hommage aux Justes de France. »

Pages

Israël

Par Chloé Blum

Par Chloé Blum

Dans la Vieille Ville de Jérusalem, dissimulé au milieu des pierres millénaires, se cache un trésor tout israélien : une exposition en réalité augmentée pour retourner dans le passé et découvrir le second Temple comme on ne l'a jamais vu. Ajustez vos masques, embarquement immédiat !

Il y a 70 ans, le 29 novembre 1947, était voté par l’ONU à New York, le plan de partage de la Palestine mandataire. Cette résolution numéro 181 prévoyait la création de trois entités : un État juif, un État arabe et Jérusalem placé sous contrôle international.

Alors que le Fatah et le Hamas tentent une énième poignée de main historique, la diplomatie israélienne y répond par un silence qui mérite une attention particulière.

 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Pour #Jerusalem partagez & faites entendre l’Histoire !

Itinéraire de Paris à Jérusalem est un récit de voyage de François-René de Chateaubriand publié en 1811. Il relate un voyage effectué de juillet 1806 à juin 1807.
Il est divisé en sept parties : la 5eme est  consacrée à Jérusalem

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

Pages

Opinion

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

Pages

L’actualité reste partout centrée sur la Covid, sur l’évolution et surtout sur la vaccination qui, à ce jour, reste le seul espoir tout en rappelant l’indispensable poursuite des gestes barrières.

Cette véritable bataille que nous livrons au quotidien a mis en lumière nombre de carences voire des erreurs mais les mutations et la vitesse de propagation de cet ennemi invisible mettent tous les scientifiques, les médecins, les politiques devant l’obligation de garder le cap tout en réajustant le tir au fur et à mesure des informations qui nous parviennent.

Nul aujourd’hui, n’a la possibilité de dire qu’il a La Solution. Chaque jour, des centaines de milliers de nouveaux contaminés et des milliers de morts doivent nous obliger tous à plus d’humilité et surtout à plus de solidarité et d’humanité ! 

Le bal des « je sais tout » doit cesser pour laisser place à l’action fût-elle accompagnée de tâtonnements. Confiner ou ne pas confiner, fermer les frontières ou mieux les contrôler, sont autant de questions qui se posent régulièrement et qui ne peuvent avoir d’efficacité que si elles sont posées et étudiées en concertation avec tous les dirigeants car le virus et ses mutations ne connaissent pas de frontières.

Il ne choisit pas non plus la population qu’il contamine.

Nous sommes tous responsables les uns des autres et il ne s’agit pas de donner son avis sur l’opportunité ou le bien-fondé des traitements ou de la vaccination qui sont proposés. En refusant les gestes barrière, en désobéissant aux consignes de confinement ou en refusant le vaccin, lorsque nous aurons la chance de pouvoir le faire, on ne défend pas la liberté mais on devient complice de chaque contamination voire de la mort de ceux que nous n’aurons pas protégés. Ce constat est difficile à admettre mais il est la réalité de ce que nous vivons aujourd’hui. 

Nous aspirons tous à retrouver la liberté mais pour cela il faut nous battre ensemble et non les uns contre les autres.

Permettez-moi de terminer en me désolant des images lamentables des heurts qui ont eu lieu dans certains quartiers ultra-orthodoxes en Israël opposant des centaines d’hommes habillés en religieux, car ils déshonorent ce terme, qui ont attaqué les forces de l’ordre venues sur place afin de faire respecter les consignes de sécurité sanitaire. Ils sont quelques centaines et ne représentent en rien l’immense majorité de ces Israéliens religieux ou pas qui se rendent dans les centres de vaccination et qui montreront je l’espère qu’ensemble nous pouvons battre ou tout au moins freiner ce virus qui nous a fait mettre un genou à terre.

 

Gil Taïeb 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -