Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - La violence qui frappe notre société

27 Novembre 2020 | 80 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Dans quel monde vivons-nous et de quelle inhumanité est faite le monde ?

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

Ce sont toutes les plumes que l'on veut briser...

Une compilation exhaustive, à ce jour, des articles et des interviews que j'ai données à la presse française et internationale.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Portrait de Jean Pierre Allali
LES STADES ET LE DATA
|
25 Mai 2016
Catégorie : France

Marc Perelman, auteur d'un livre percutant sur le passé trouble du célèbre architecte Le Corbusier, est aussi un spécialiste des excès du monde du football et, en général, des stades. Dans un petit ouvrage bien documenté, il se penche sur l'influence des "data" sur le public.

 

 

Portrait de Jean Pierre Allali
LECTURES
|
24 Mai 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

La cérémonie se déroulera demain mardi 19 avril à 17h30 au Mémorial de la Shoah à Paris en présence des ambassadeurs de Pologne et d’Israël.

A l'heure où le Front National réalise des scores historiques, la fête de Hanoukah rappelle que les forces politiques qui ne respectent pas les particularismes sont dangereuses

L'EI ne lésine pas sur les moyens et diffuse sur Internet sa propagande ignominieuse...

Pages

Actualité

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

Voici le discours que j'ai prononcé après le vote de l'assemblée générale du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Des 27 avril au 10 juin 2016, se tiendront les journées nationales des Mémoires de la traite de l’esclavage et de l’abolition.  Souvenons-nous.

Nouvelle erreur de casting - Au lendemain de l'émission Dialogues Citoyens, retour sur Marwen Belkaid, un invité pas comme les autres.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

Pages

Comment ne pas aborder une fois de plus le sujet de la violence qui frappe notre société ?

Depuis quelques années, nous sommes confrontés à un mal qui nous ronge et qui a entraîné non seulement des pertes humaines très souvent dans des conditions dramatiques mais également des traumatismes dont on ne cicatrise pas encore.

Face a cette violence, terroriste islamique ou sociétale, nous essayons de faire bloc et cherchons non seulement une réponse forte mais faisons appel à nos valeurs républicaines qui devraient être notre bouclier face à ces maux qui nous font saigner.

Nous rappelons sans cesse que nous devons faire « un » face à ceux et celles qui n’ont que la haine comme langage.

À chaque drame que nous vivons, nous sommes Charlie, Bataclan, Juifs, Nice, Samuel Paty et aussi Policiers. Je ne peux oublier les applaudissements à l’unisson saluant les forces de l’ordre après les attentats.

Je ne peux oublier combien nous nous sommes accrochés à ceux qui portaient l’uniforme en les prenant pour symboles d’une nation qui résiste. 

Au nom de ces souvenirs et de cette force dont ils sont les symboles, je ne peux me taire face à certaines « brebis galeuses » portant ce même uniforme, qui par leurs agissements salissent non seulement l’uniforme qu’ils portent, mais plus largement crachent aux visages de tous les citoyens qui ont besoin plus que jamais de croire en la force du droit et en sa capacité à les protéger. 

Je refuse de pratiquer l’amalgame et rejette le terme global de « violences policières » mais je crie haut et fort « qu’il y a trop de policiers violents » qui sont des tâches sur le drapeau tricolore.

Certains par le racisme bafouent nos valeurs.

Ce qui s’est passé le 21 novembre dans le 17e arrondissement sur la personne du producteur Michel Zecler est non seulement un scandale qui appelle à des sanctions exemplaires mais le signe qu’il faut chirurgicalement retirer cette tumeur violente et raciste qui gangrène çà et là certains corps de notre police. Les propos et les coups reçus par Michel sont des coups que chacun d’entre nous avons reçus. 

Les fausses déclarations contredites heureusement par les vidéos appellent à une réaction forte, exemplaire et à une condamnation par tous. 

Michel en a le droit, les milliers de policiers qui font leur travail avec abnégation le méritent et nous tous en avons besoin.

 

Gil Taïeb 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -