Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Le Covid-19 : cet ennemi invisible

16 Octobre 2020 | 16 vue(s)
Catégorie(s) :
France

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Le Times of Israel a repris ma critique de la comparaison musulmans de France - juifs pendant la Shoah.

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM sur le plateau de BFM TV, j'ai réaffirmé mon sentiment d'horreur face à cet acte barbare qui s'est passé ce matin.

 

Dans quel monde vivons-nous et de quelle inhumanité est faite le monde ?

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

Ce sont toutes les plumes que l'on veut briser...

Une compilation exhaustive, à ce jour, des articles et des interviews que j'ai données à la presse française et internationale.

Pages

Après avoir croisé la Covid, c’est avec un immense plaisir que je vous retrouve en cette veille de shabbat qui verra l’entrée en vigueur du couvre-feu annoncé par le président Macron. Un terme terrible qui en dit long sur la situation actuelle.

Depuis cette annonce, comme à chaque annonce depuis le début de cette pandémie, les commentaires vont bon train. Les prises de parole se multiplient et nous assistons à une succession d’analyses qui se contredisent souvent. Ce bal des « je sais tout » ne fait que participer à une confusion qui perturbe tous nos concitoyens qui vivent avec plus ou moins d’inquiétude une situation qui les fragilise, perturbe leur quotidien et obscurcit leur lendemain.

Il est grand temps pour tous ceux qui se disent spécialistes ou experts de se taire !

Le pil-poul des scientifiques doit se poursuivre dans les laboratoires de recherche ou dans les cercles d’études. Le poker menteur de certains politiciens ne semble pas leur faire prendre conscience du trouble qu’ils occasionnent et de la mise en danger de la vie !

La Vie ! C’est bien de cela dont il s’agit. Comme tous le savent le virus tue ! Et lorsqu’il ne tue pas, il frappe plus ou moins fort ceux qui le rencontrent ou le croisent.

La panoplie des signes va de l’absence de signes au lit d’hôpital.

C’est à tous ceux qui ont souffert ou qui pleurent un être disparu qu’il faut penser avant de parler.

Certes on nous a menti par crainte d’avouer une impuissance ou parfois une incompétence. Nous aurons l’occasion de faire cette analyse lorsque nous serons sortis de cette « guerre ».

Six mois sont passés et nous constatons encore les effets de toutes ces erreurs et errements. 

Aujourd’hui, nous connaissons mieux notre ennemi, nous connaissons mieux les moyens d’en limiter la morbidité.

Tout le corps médical est sur le pont et se bat au quotidien mais cette bataille n’est pas encore gagnée. Les conséquences économiques sont graves voire dramatiques mais la France est unique et exemplaire dans son soutien financier et l’accompagnement qu’elle a mis en place.

En cette veille de shabbat et du couvre-feu, soyez forts, prenez du recul et profiter de ce moment privilégié que représente le shabbat pour vous ressourcer et vous dépolluer d’une information en continu qui dans 90 % des cas ne cherche qu’à faire de l’audimat.

Le couvre feu est une mauvaise passe de plus mais demain sera meilleur. Gardez le moral, vivez pleinement chaque minute et chaque jour. Redécouvrons les plaisirs simples et essentiels. Soyons plus que jamais solidaires des plus faibles ! Protégez-vous et protégez ceux que vous aimez

Vivez pleinement malgré cet ennemi invisible.

Soyez en bonne santé.

 

Gil Taïeb 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.