Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - L'inacceptable meurtre de George Floyd

05 Juin 2020 | 125 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité
Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pourquoi dans cette affaire, est-ce Bensoussan qui seul est poursuivi en justice et non pas simultanément Smaïn Laacher ?

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

L’Amitié judéo-chrétienne de France - dont plusieurs militants du Crif sont membres du Comité Directeur - a tenu dimanche 29 janvier son Conseil national, l’occasion pour nous de donner quelques nouvelles du front du dialogue.

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Un livre de Victoria Klem

Pages

Cette semaine a été marquée par les manifestations d’indignation suite à l’assassinat de George Floyd à Minneapolis.

Ce jeune afro-américain maintenu au sol, le genou d’un policier sur sa gorge pendant huit minutes et 46 secondes. Des images qui ont fait le tour de la planète et qui nous ont fait assister à une mise à mort par étouffement.

Sous nos yeux, nous avons assisté à une tragédie : la mort d’un jeune homme noir suite aux actes de violences d'un policier en uniforme en présence de trois de ses collègues dans une indifférence qui nous glace. 

Que se passe-t-il donc au pays de l’oncle Sam ?

Les vieux démons rôdent !

La mort de George Floyd nous rappelle que dans cette Amérique de Kobe Bryan, Will Smith, Stevie Wonder et bien d’autres célébrités noires, on peut encore être assassiné pour sa couleur de peau, son origine ou ses croyances.

Dans cette Amérique qui fait rêver, il y a des êtres qui vivent un cauchemar !

Ce meurtre ne pouvait et ne devait provoquer autre chose que l’indignation et la condamnation. Ce fut le cas.

Malheureusement à côté de ces réactions naturelles et humaines, d’autres réactions ont vu le jour et se sont exprimées :

Les casseurs ont profité de ce drame pour semer la panique dans les rues des grandes villes américaines et même dans les rues de Paris.

Des voyous, ont récupéré la mort de George Floyd afin de s’adonner à leur sport préféré : le vol, le saccage et la violence. Ils ont sali la mémoire de George Floyd et insulté celle de toutes les victimes du racisme. 

À côté des voyous, il y a aussi les interventions de théoriciens en costume cravate qui refusent de voir la réalité d’un racisme qui ne cesse de faire des morts.

Ceux qui cherchent à trouver des excuses ou des explications à l’inacceptable.

Ceux qui condamnent évidemment le meurtre « mais » accompagnent leur condamnation de commentaires qui laissent transpirer le fond haineux de leur pensée.

Non ! Messieurs, il n’y a aucune explication ni excuse à l’assassinat d’un homme pour sa couleur de peau.

Non monsieur il n’y a pas de « mais » lorsqu’un être humain est assassiné froidement. 

Oui ! il faut condamner la violence et les émeutiers et faire respecter l’ordre, Mais ! ne pas oublier l’importance et le prix de chaque vie humaine ; 

Oui ! il faut que la police partout soit exemplaire car elle est et doit rester un bouclier protecteur de nos Démocraties.

Non la police n’est pas raciste mais certains policiers le sont et n’ont rien à faire dans ce pilier de la justice et de l’ordre. 

Oui ! Nous avons le droit de nous interroger sur certains manquements, comme nous le faisons d’ailleurs sur la non réaction des policiers présents lors de l’assassinat de Sarah Halimi zal. 

Oui ! il faut rester éveillés et toujours garder notre capacité de nous indigner et de défendre le droit,  la liberté et l’égalité entre les Etres au nom de George Floyd et de toutes les autres victimes de la Haine, du Racisme, de l’homophobie et de l’Antisémitisme.

 

Gil Taïeb 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs - 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.