Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Loi Avia : des paroles, et des actes

28 Février 2020 | 418 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale.

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale.

Il y a 80 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. À cette occasion, découvrez 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, et issus de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (édition Buchet Chastel - 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Pages

Actualité

Pages

Antisémitisme

Article de Dr Bruno HALIOUA Secrétaire Général de l’AMIF (Association des Médecins Israélites de France)

"Une France antijuive ? "est le dernier livre de Pierre-André Taguieff. Marc Knobel rend hommage au talent et au courage de l'auteur à travers cette tribune.

Portrait de Invité
3 Questions à Marc Knobel
|
17 Avril 2015
Catégorie : Antisémitisme

Les auteurs du Blog du Crif se prêtent à un exercice de questions réponses " 3 Questions à ..."

Marc Knobel historien- chercheur nous parle donc de son engagement dans la lutte contre l'antisémitisme.

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

L'antisémitisme est comme une bête particulièrement enragée et puante. Il rôde, nous ne le savons que trop bien...

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

"Dites-moi que ce furent des cauchemars, que le monde s'améliore de jour en jour, que des flammes de lumière jaillissent en chaque point du globe."

Article paru dans le HuffinghtonPost.fr

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Opinion

Pages

Très nombreuses sont les voix qui se sont élevées pour souligner le danger que peut représenter la non régulation d’Internet.

Les réseaux sociaux sont peu à peu devenus à la fois le symbole de la liberté mais aussi l’expression de la haine sous couvert d’anonymat. Constatant ces dérives, il a été exprimé le besoin de mettre un peu d’ordre dans ce monde magique qui, parfois, tourne au cauchemar.

Il y a deux ans, lors du Dîner du Crif, le Président Emmanuel Macron, répondant à l’inquiétude générale concernant les débordements sur Internet, décidait la mise en place d’une mission dont l’objectif était de préparer une proposition de loi afin de lutter contre l’antisémitisme et la haine sur le Net. J’ai eu le grand honneur et le privilège d’en faire partie avec Karim Amellal et Laetitia Avia. Après six mois intenses de consultations, échanges, de concertations, nos conclusions ont été remises. Une proposition de loi a été écrite et rapidement la loi dite "Avia" s’est trouvée présentée devant l’Assemblee Nationale et le Sénat pour adoption.

Les différents scandales ayant pour support Internet nous permettaient de penser que, pour une rare fois, le vote serait quasi unanime et que très vite le projet deviendrait loi. Mais c’était sans compter sur la politique politicienne.

Les mêmes qui hurlaient leur indignation face aux dégâts causés par l’absence de régulation par les Gafas ont mis tout leur poids politique afin de vider le cœur même du projet en rejetant l’idée forte et essentielle du retrait sous 24 heures maximum de tous les contenus sous peine de sanctions financières très importantes. Ceux-là mêmes qui poussaient des cris d’orfraie à chaque scandale relayé sur les réseaux sociaux, se sont opposés à ce retrait essentiel à la protection des victimes en arguant de faux prétextes . La politique est belle et grande lorsqu’elle est libre et sincère. Parfois, nous pouvons nous inquiéter de la voir composer avec l’intérêt de certains aux dépens de l’intérêt de tous.

La liberté d’expression est un joyau que nous devons défendre par dessus tout mais cette belle et noble idée ne peut-être bafouée et utilisée contre la liberté de chacun. 

Notre loi, votre loi, la loi "Avia" doit être rapidement votée afin que la haine gratuite trouve devant elle un premier mur, construit par la République. 

Gil Taïeb 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs - 

Le Crif vous propose :