Gil Taïeb

Vice Président du CRIF

Blog du Crif - Pour Sarah...

05 Avril 2019 | 69 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Le Times of Israel a repris ma critique de la comparaison musulmans de France - juifs pendant la Shoah.

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM sur le plateau de BFM TV, j'ai réaffirmé mon sentiment d'horreur face à cet acte barbare qui s'est passé ce matin.

 

Dans quel monde vivons-nous et de quelle inhumanité est faite le monde ?

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

Ce sont toutes les plumes que l'on veut briser...

Une compilation exhaustive, à ce jour, des articles et des interviews que j'ai données à la presse française et internationale.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

Pages

Le 4 Avril 2017, était assassinée Sarah Halimi, une femme juive de 65 ans suppliciée et défenestrée en plein Paris...

Une scène d’horreur à laquelle ont assisté, incapables de prendre de bonnes décisions, des policiers appelés sur place par les voisins témoins des cris d’horreur poussés par le pauvre victime et ceux de son tortionnaire.

 Sarah Halimi, dont le crime a été reconnu antisémite mais qui à ce jour encore n’a pas le droit au repos, victime d’une justice qui se perd et otage d’expertises psychiatriques qui se contredisent..

Oui, il est fou, qu’au XXIe siècle en plein Paris et devant la police, un monstre puisse pénétrer chez une femme seule, la violenter, la torturer et la défenestrer.. 

Oui il est fou, qu’une telle haine et violence puisse exister. 

Oui, il est fou de voir des humains se transformer en bête immonde.

Oui, il est fou de voir revenir les vieux démons du racisme de l’antisémitisme.

Oui il est fou de voir le terrorisme frapper partout.

Oui ils sont fous ceux qui ont frappé à Paris, à Nice, à Christchurch, à Bruxelles, à New York et frappent en Israël.

Oui il y a une folie qui depuis la nuit des temps a donné naissance à des Hitler, Staline, à des ayatollahs, des Daesh et autres terroristes et tyrans.

Oui tous étaient fous ! Mais leurs victimes sont réelles !

Oui l’antisémitisme a tué et tue encore : c’est fou mais bien réel !

La grille de lecture est à revoir et la définition de la folie à réévaluer.

Lorsque l’on attaque un être pour ce qu’il est ou ce qu’il pense, c’est fou mais ce n’est pas de la folie ! 

Nous entendons trop souvent utiliser le terme de « déséquilibré » et encore plus souvent lorsque des Juifs agressés.

Certes il ne faut pas être normal pour être raciste, sexiste, homophobe ou antisémite.

Cela ne peut être ni une excuse, ni un bouclier, ni un paravent juridique, Car ils sont nombreux ceux qui regardent et attendent pour passer à l’acte.

Le tortionnaire de Sarah Halimi fait partie de ces fous qui salissent l’humanité pour avoir commis une telle horreur mais il est un assassin antisémite qui ne peut échapper plus longtemps à la justice au nom d’une expertise qui ne sait plus lire la réalité qui tue aujourd’hui.

Sarah Halimi a le droit au repos et à la justice pour elle, pour la paix de son âme, pour sa famille, pour notre communauté et pour toute notre société qui croit encore en la justice.

La décision est entre les mains du juge d’instruction, il serait fou de voir le criminel échapper à la justice.

Gil Taïeb

Les articles des blogs du Crif n'engagent que la parole de leurs auteurs

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.