Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Retenons les leçons de l’Histoire, n'oublions jamais !

17 Janvier 2020 | 124 vue(s)
Catégorie(s) :
Antisémitisme

Dans la newsletter du CRIF du 5 septembre 2016, nous reproduisions une information  faisant état de la publication d’un rapport, publié le 1er septembre 2016 et préparé par l'Association Voices for Human Rights et l'Institut Touro (Touro Institute on Human Rights and the Holocaust).

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

J'ai recueilli pour la newsletter du Crif les réponses aux questions posées à cet homme qui, pris dans le tourment de l’histoire-celle avec sa grande hache dont parlait Perec- est resté libre jusqu’au bout des ongles

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Portrait de Jean Pierre Allali
LECTURES
|
24 Mai 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Deux historiens français l’ont fait et publient ce mois d’avril en collection Que Sais-je Les 100 mots de la Shoah.

Pages

J’espère que, comme moi et malgré l’heure tardive, vous avez vu hier soir sur France 3 le documentaire réalisé par notre ami, Nellu Cohn, sur le pogrome de Iasi, en Roumanie.

Fin juin 1941, en quelques jours, 14 850 juifs seront assassinés par les Roumains. 

Le régime fasciste qui y sévissait considérait tous les Juifs comme sympathisants communistes et ennemis de la nation.

Ce pogrom a été nié pendant près de 70 ans par le pouvoir communiste. Les témoignages et les images nous ont replongé dans l’horreur absolue de cette haine viscérale du juif qui avait envahi l’Europe et avait permis à tous les antisémites de s’exprimer et de pouvoir passer des idées aux mots et des paroles aux actes !

Les bêtes immondes prenaient alors forme humaine et s’abattaient sur les hommes, femmes et enfants juifs.

Bravo et merci à Nellu Cohn, d’avoir redonner vie à ces 270 000 juifs roumains qui ont été assassinés entre 1941 et 1944.

Au lendemain de la Shoah, nous étions persuadés que le cauchemar et l’inhumanité allaient cesser à tout jamais.

« Le plus jamais ça » semblait être une évidence.

C’était sans compter sur la viralité d’un mal qui attendait le bon moment pour se réveiller. 

Il n’a pas fallu longtemps pour que l’infection reprenne et n’entraîne de nouvelles victimes. La folie meurtrière a frappé partout et d’autres génocides ont depuis été commis.

Les Tutsis ont été massacrés dans l’indifférence des Nations. Les leçons de l’Histoire n’ont pas été retenues et la négation du génocide arménien en est la preuve.

75 ans après la libération des camps d’extermination nazis, l’antisémitisme tue encore !

La liste est longue des victimes de cette haine du Juif.

Les héritiers de l’idéologie nazie sont toujours là et partout.

A eux, s’est ajouté un nouveau visage de la haine antisémite : celui de l’islamisme intégriste.

75 ans après la Shoah, partout en Europe et même aux États-Unis, les juifs sont molestés et tués parce que juifs.

La sécurité des juifs ne peut plus jamais être confiée à d’autres.

Au nom de 6 millions de morts mais surtout pour l’avenir de nos enfants et petits-enfants, n’oublions jamais !

 

Gil Taïeb 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.