Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Se souvenir de tout

25 Janvier 2019 | 72 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Mardi 10 octobre 2017, j'ai été reçu par le Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères pour un long tour d'horizon.

Portrait de Invité
#BlogDuCrif - Devoir de mémoire
|
20 Septembre 2017
Catégorie : France

Il y a 76 ans, le 15 décembre 1941, 69 hommes ont été fusillés au Fort du Mont Valérien à Suresnes, dans les Hauts de Seine par les autorités d’occupations allemandes. Ces hommes, français et étrangers, furent arrêtés par les forces de polices françaises de la Préfecture de police du département de la Seine (à l’époque).

Je vais vous raconter l’histoire de Moritz Singer, mon oncle, le frère de ma mère, un de ces fusillés.

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Pages

Actualité

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pourquoi dans cette affaire, est-ce Bensoussan qui seul est poursuivi en justice et non pas simultanément Smaïn Laacher ?

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Pages

Opinion

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

On ne le dira jamais assez : la parution d’ouvrages de poésie, en général et dans le domaine juif en particulier est devenue assez rare pour qu’on ne salue pas avec plaisir la sortie d’un nouveau recueil. Dans ce nouveau livre, la peintre et poétesse Sarah Mostrel nous offre un ensemble de textes inspirés de la Bible et des textes fondamentaux du judaïsme.

Remi Huppert est un spécialiste des Juifs de Chine. On lui doit notamment Destin d’un Juif de Chine (1). Dans son nouveau roman, le judaïsme est toujours présent.

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Documentaire Sauver Auschwitz
|
23 Janvier 2017
Catégorie : Opinion

"Sauver Auschwitz ?" un documentaire diffusé le 24 janvier à 22h40 sur Arte 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Pages

Cette semaine est une semaine bien particulière qui mélange joie et tristesse.

Une semaine au cours de laquelle nous avons fêté le nouvel an des arbres, symbole du renouvellement de la vie. Mais, depuis 13 ans, cette fête de Tou bichvat n’a pas le même goût car elle évoque, pour chacun d’entre nous, le début d’un cauchemar.Celui de l’enlèvement, de la torture et l’assassinat de Ilan Halimi, ce jeune garçon juif, repéré, appâté et séquestré parce que juif.

Ce jeune aimant et aimé qui, parce que juif, a été chassé par une bande de crapules antisémites sans cœur qui pendant 24 jours l’ont battu, torturé et laissé pour mort au bord d’une route.

Ilan, un jeune juif de France victime de préjugés et d’un antisémitisme que l’on croyait disparu.

Nous n’oublierons jamais et à chaque nouvel an des arbres, nous pensons à lui et à sa famille. Nous n’oublierons jamais et surtout ne pardonnerons jamais !

Nous n’oublierons jamais le silence complice d’hommes et de femmes qui ont fermé les yeux devant le manège macabre qui se déroulait sous leurs yeux.

« Ils ne savaient pas » ont-ils déclaré. Ils n’ont surtout pas voulu voir et savoir !

Ilan il y a 13 ans déjà et depuis, tant d’autres meurtres antisémites. 

Ilan et d’autres garçons juifs qui n’ont pas pu fêter la fête de Ytro, fête des garçons dans la communauté juive d’origine tunisienne.

Ces enfants juifs qui contrairement aux arbres ne pourront produire de nouveaux fruits.

Soyons chacun les porteurs de leur souvenir et faisons vivre et briller leurs âmes en rappelant leur mémoire et en les associant à chacune de nos fêtes et de nos prières.

 

Cette semaine a été également un moment fort dans la relation France Israël. Pour la seconde fois, un  président de l’État d’Israël a été reçu avec tous les honneurs dûs à une visite présidentielle. M. Reuven Rivlin et toute sa délégation ont été reçus à l’Élysée par le président Emmanuel Macron, aux Invalides, au ministère des Affaires étrangères et pour finir à l’hôtel de ville de Paris.

Lors du dîner offert en son honneur à l’Élysée ainsi que lors de la réception par la Maire de Paris, Anne Hidalgo, des discours francs, chaleureux et amicaux ont été prononcés. Aucun sujet n’a été laissé de côté.

À Paris, Israël et son peuple ont été honorés et cela est la meilleure réponse à ceux qui cherchent chaque jour à salir et à isoler l’État juif.

À Paris, le drapeau frappé de l’Etoile de David a flotté avec fierté aux côtés du drapeau tricolore. L’Histoire est un long fil qui se tisse et se déroule chaque jour et sans discontinuité.

L’amitié France Israël a commencé il y a 70 ans et se poursuit même si parfois il y a des divergences. 

70 ans après l’établissement officiel des relations entre l’État d’Israël naissant et la France, Israël a grandi et fait partie des grandes nations de ce monde.

70 ans après, Israël n’a pas oublié le rôle essentiel qu’à joué la France dans les premiers jours.

Israël a de la mémoire. 

Aujourd’hui, Israël a besoin de la France et la France a besoin d’Israël.

À Paris, aux yeux du monde, la France et Israël ont montré leur amitié et surtout leur adhésion à des valeurs communes et ce quels que soient les petites phrases ou les désaccords.

Merci Monsieur le Président Emmanuel Macron et Madame la Maire de Paris Madame Hidalgo pour votre accueil chaleureux et fraternel, et bon retour en Israël au Président Rivlin !

Gil Taieb