Gil Taïeb

Vice Président du CRIF

Blog du Crif - À toutes les femmes

08 Mars 2019 | 93 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Dans cette éditorial, je m'exprime sur la décision du parquet de Paris de s'opposer à l'incarcération d'Alain Soral. Une décision que je juge inacceptable.

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

Opinion

Depuis plusieurs années, le cinéma international ne cesse de plébisciter les cinéastes iraniens. Asghar Farhadi en est l’exemple même. Cependant, certains réalisateurs n’ont pas la chance d’être autant ovationnés.

Pour leur cinéma engagé, frontal et dénonciateur du pouvoir politique et du régime iranien, grand nombre de réalisateurs iraniens ont été, pour les plus chanceux, contraint à l’exil, tandis que d’autres en détention, subissent le triste sort réservé aux prisonniers iraniens.

Pages

L’ONU, qui parfois fait autre chose que de condamner Israël, a en 1977 institué, la journée internationale des droits des femmes.

En France, c’est le 8 mars qu’elle est célébrée. 

Donc en ce 8 mars 2019, j’aimerais rendre hommage à toutes les femmes.

À celles qui sont libres et illuminent nos foyers et notre société mais aussi à celles qui aujourd’hui encore, au XXIe siècle, sont esclaves et subissent la violence et l’humiliation dans certains pays et au sein de certains peuples qui vivent encore à l’âge des cavernes.

Comment ignorer ces centaines de milliers de jeunes filles et de femmes qui aujourd’hui encore sont enlevées, vendues et violées dans certains pays d’Afrique et du Moyen-Orient ?

Comment ignorer toutes celles qui au nom d’un islam rétrograde et fanatique, sont privées de tout.

De temps en temps, l’actualité nous amène à parler d’elles.

De temps en temps, certaines échappent à leurs tortionnaires et témoignent.

Oui ! rappelons-le, en 2019 des milliers voir des millions de femmes sont esclaves.

À ces femmes s’ajoutent celles qui au nom de l’idéologie djihadiste ont rejoint volontairement les zones de guerre et Daesh. Acceptant de ce fait la soumission à cette idéologie mortifère.

Chez elles, la notion de mère protectrice s’est transformée en celle de mère porteuse de haine. 

Leurs aspirations n’étant pas de protéger leurs enfants mais d’en faire des Martyrs . 

Comment une mère peut-elle accepter de faire grandir son enfant dans le seul but de le voir combattre et mourir ? 

Notre éducation et nos valeurs ne peuvent nous donner de réponses si ce n’est l’endoctrinement, le fanatisme et la haine. 

Nous ne pouvons oublier ces mères djihadistes ou palestiniennes qui déclarent être fières de voir leurs enfants mourir pour Allah !

En ce 8 mars 2019, le chemin est encore bien long !

Aussi je préfère penser et rendre hommage à toutes les autres femmes.

Celles qui illuminent nos foyers.

Celles qui par leur beauté et  leur sagesse apporte la sérénité.

Celles qui par leur tact, leur calme, leur écoute  et leur intelligence font de ce monde un monde meilleur.

Celles qui font avancer la liberté et en sont souvent les garantes.

Celles qui réussissent à concilier travail et famille et forcent notre admiration.

Celles qui donnant la Vie mettent au monde celles et ceux qui demain auront la responsabilité de faire évoluer, protéger et  transformer notre Monde.

A toutes ces femmes, je veux dire qu’on les aime.

À toutes ces femmes, je veux dire merci !

À toutes, ce n’est pas une journée que l’on doit vous dédier mais chaque jour de l’année !

Gil Taïeb

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.