Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - À toutes les femmes

08 Mars 2019 | 133 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Né à Tunis en 1920, Albert Memmi, s’il a été considéré, à travers certains de ses romans, comme le chantre du judaïsme tunisien, demeure surtout, le théoricien du colonialisme

C’est l’histoire d’un mariage mixte raté. Un mariage entre une Juive et un Musulman, Julie et Sam. 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Hommage à Claude Hampel
|
14 Novembre 2016
Catégorie : France

« Il y eut un soir et il y eut un matin » Genèse1 : 5

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Une stèle en mémoire des victimes de la Shoah qui n’ont pas de sépulture, "ni ici, ni ailleurs", a été inaugurée dans le cimetière parisien de Bagneux.
Une cérémonie solennelle - et sous haute sécurité - qui, à Bagneux, dix ans après la mort d’Ilan Halimi, séquestré et torturé dans la cité de la Pierre-Plate parce qu’il était juif, était d’autant plus symbolique.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Pages

L’ONU, qui parfois fait autre chose que de condamner Israël, a en 1977 institué, la journée internationale des droits des femmes.

En France, c’est le 8 mars qu’elle est célébrée. 

Donc en ce 8 mars 2019, j’aimerais rendre hommage à toutes les femmes.

À celles qui sont libres et illuminent nos foyers et notre société mais aussi à celles qui aujourd’hui encore, au XXIe siècle, sont esclaves et subissent la violence et l’humiliation dans certains pays et au sein de certains peuples qui vivent encore à l’âge des cavernes.

Comment ignorer ces centaines de milliers de jeunes filles et de femmes qui aujourd’hui encore sont enlevées, vendues et violées dans certains pays d’Afrique et du Moyen-Orient ?

Comment ignorer toutes celles qui au nom d’un islam rétrograde et fanatique, sont privées de tout.

De temps en temps, l’actualité nous amène à parler d’elles.

De temps en temps, certaines échappent à leurs tortionnaires et témoignent.

Oui ! rappelons-le, en 2019 des milliers voir des millions de femmes sont esclaves.

À ces femmes s’ajoutent celles qui au nom de l’idéologie djihadiste ont rejoint volontairement les zones de guerre et Daesh. Acceptant de ce fait la soumission à cette idéologie mortifère.

Chez elles, la notion de mère protectrice s’est transformée en celle de mère porteuse de haine. 

Leurs aspirations n’étant pas de protéger leurs enfants mais d’en faire des Martyrs . 

Comment une mère peut-elle accepter de faire grandir son enfant dans le seul but de le voir combattre et mourir ? 

Notre éducation et nos valeurs ne peuvent nous donner de réponses si ce n’est l’endoctrinement, le fanatisme et la haine. 

Nous ne pouvons oublier ces mères djihadistes ou palestiniennes qui déclarent être fières de voir leurs enfants mourir pour Allah !

En ce 8 mars 2019, le chemin est encore bien long !

Aussi je préfère penser et rendre hommage à toutes les autres femmes.

Celles qui illuminent nos foyers.

Celles qui par leur beauté et  leur sagesse apporte la sérénité.

Celles qui par leur tact, leur calme, leur écoute  et leur intelligence font de ce monde un monde meilleur.

Celles qui font avancer la liberté et en sont souvent les garantes.

Celles qui réussissent à concilier travail et famille et forcent notre admiration.

Celles qui donnant la Vie mettent au monde celles et ceux qui demain auront la responsabilité de faire évoluer, protéger et  transformer notre Monde.

A toutes ces femmes, je veux dire qu’on les aime.

À toutes ces femmes, je veux dire merci !

À toutes, ce n’est pas une journée que l’on doit vous dédier mais chaque jour de l’année !

Gil Taïeb