Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Yom HaZikaron

28 Avril 2020 | 22 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Francis Kalifat a bien connu Robert Castel, durant les dernières années de sa vie. Ce fut une très belle rencontre, il garde en mémoire de beaux souvenirs. Francis Kalifat était présent à son enterrement. 

Laura Melul est l'auteur du blog culinaire L'arène des papilles. Écoutant son coeur et sa passion pour la cuisine, Laura a choisi d’opérer une reconversion professionnelle, après 13 ans dans la finance de marché. Découvrez quelques-unes de ces savoureuses recettes à l'occasion des fêtes !

Pages

Israël

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

D'abord on critique, puis on dénie et pour finir on adopte. Laissons le temps au temps.

Conflit israélo palestinien, traitement médiatique, crise de l'information : analyse

Portrait de Sophie Taïeb
Incendie du tombeau de Joseph
|
16 Octobre 2015
Catégorie : Israël

Détruire la cité ancienne de Palmyre et faire brûler le tombeau de Joseph reviennent-ils vraiment au même ? Pas pour tout le monde.

Quand les larmes se transforment en espoir d'un monde meilleur.

Maxime Perez est journaliste, correspondant pour la presse française en Israel et spécialiste des affaires militaires pour la chaine i24News.
Marc Knobel Directeur des Etudes du CRIF à confié à Maxime Perez le soin de présenter une étude sur l'Opération Bordure Protectrice.

Lundi dernier, l’ancien Président de la République était en Israël. Une visite étrange, hybride où le mélange des genres s’ajoute à la confusion des rôles.

Les français d'Israël, et en particulier ceux qui ont immigré de France durant les quinze dernières années, ont en grande majorité souhaité la réélection de Benjamin Netanyahu.
Déçus par l'attitude des politiques français face à l'islamisme et l'antisémitisme, beaucoup voient en Bibi un dirigeant politique charismatique doté d'une capacité à affirmer avec une assertivité rare la cause d’Israël à la face du monde et savent que ses concurrents en politique n'ont pas cette compétence exceptionnelle.
De plus, comparant la réussite de l'économie d'Israël face à la faillite de l'économie française, ils ne comprennent pas pourquoi la plupart des médias israéliens et analystes politiques sont tellement critiques envers celui qu'ils considèrent à juste titre comme un héros du peuple juif. 

Le 17 mars dernier, les israéliens ont voté et réélu Benjamin Netanyahou.

Pages

Opinion

Francis Kalifat a bien connu Robert Castel, durant les dernières années de sa vie. Ce fut une très belle rencontre, il garde en mémoire de beaux souvenirs. Francis Kalifat était présent à son enterrement. 

Pour connaître le destin du Livre noir et de ses auteurs, je vous invite à découvrir le documentaire intitulé « Vie et Destin du Livre noir. La destruction des Juifs d’URSS ». Diffusé le dimanche 13 décembre à 22h40, sur France 5. Puis en replay pendant 30 jours sur Francetv.fr

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Pages

Alors que le soleil arrose tout le pays d’Israël et que partout, malgré le Covid-19, fleurissent les drapeaux bleu et blanc frappés de l’étoile de David et que dans chaque foyer on s’apprête à fêter demain soir et mercredi le 72ème anniversaire de l’Etat d’Israël , ce soir et demain le pays va s’arrêter et se recueillir.

Chaque année ce sont plus d’un million et demi d’Israéliens qui ont l’habitude de se rendre dans les cimetières militaires afin de fleurir et d’honorer la mémoire des 25 816 d’entre eux qui sont morts pour que soit créé et que vive l’Etat juif.

25 816 hommes, femmes et enfants qui depuis les premiers Yshouv de 1 860 ont défendu la terre d’Israël contre tous les ennemis qui à ce jour n’ont pas abandonné leur désir d’éliminer de la carte le seul état juif de la planète !

Pas une famille n’a été épargnée, pas un d’entre nous ne peut rester insensible à ce jour difficile.

Hier soir à 20h heure israélienne (19heure française), une longue minute, une puissante sirène a raisonné dans tout Israël et partout nous nous sommes levés et avons vibrer d’un même cœur.

Pas un bruit, pas un mouvement, mais du recueillement.

Une minute pour se souvenir, une minute pour revoir les visages de ceux qui ont disparu, une minute pour réfléchir et penser au prix de la liberté.
Une minute pour se réapproprier notre Histoire et notre destin commun.
Une minute pour se renforcer et promettre à ceux qui ne sont plus, qu’ils n’ont pas été oubliés et que leur sacrifice n’a pas été vain.

Demain matin une 2ème sonnerie retentira, où que vous soyez, arrêtez-vous, faites comme nos frères israéliens, recueillez-vous.

Demain, toute la journée, les familles des endeuillés avaient l’habitude d’être visitées. Fidèlement les amis traversaient le pays afin ne pourront parler et raconter ceux qui ne sont pas,
Cette année ce ne sera pas possible mais la fraternité et l’amour qui nous unis, sera si fort que partout nous serons ensembles.
Demain, toute la journée, par les mots et le souvenir, les 25 816 disparus seront présents. Ce ne sera qu’après nous être souvenus et recueillis que demain soir, nous aurons alors le droit et le devoir de nous réjouir et fêter dans la liesse le jour de l’Indépendance, au nom de ceux qui ne sont plus et pour l’avenir de nos enfants et des générations à venir.

Ce soir nous nous souvenons et comprenons, une fois de plus, que nous sommes un seul et même peuple.
Lorsqu’un de nous est blessé nous saignons,
Lorsqu’un de nous tombe nous pleurons tous,
Lorsqu’un de nous nait, il est notre enfant,
Lorsqu’Israël brille nous en sommes tous fiers,
Lorsque Tsahal défile nous sommes tous fiers d’avoir la chance d’avoir l’armée de défense du peuple juif.
Prions pour ceux qui ne sont plus et prions pour que le ciel protège chacun de nos enfants.

Gil Taïeb

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.