Sophie Taïeb

Community manager - bloggueuse

Blog du Crif/Antisémitisme - Sécurisation des lieux juifs : ce que la France peut apporter aux Etats-Unis

16 Mai 2019 | 97 vue(s)
Catégorie(s) :
Antisémitisme

"Les juges d’instruction viennent enfin de rendre leur décision dans le meurtre barbare de Sarah Halimi, dans une ordonnance rendue le 12 juillet dernier. Elles estiment qu’il existe des "raisons plausibles" de penser que le discernement du suspect était "aboli" au moment des faits. Si elle est sans surprise, cette décision reste difficilement justifiable."

Ma réaction après l'annonce du report du vote de l'Assemblée nationale pour l'adoption de la définition de l'antisémitisme de l'IHRA. L'Assemblée nationale a également annoncé qu'avant d'être examinée, la proposition de résolution serait réécrite.

Dans cette éditorial, je m'exprime sur la décision du parquet de Paris de s'opposer à l'incarcération d'Alain Soral. Une décision que je juge inacceptable.

Le 34ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 20 février 2019

Pages

Tout touriste juif qui s'est rendu dans une synagogue aux Etats-Unis a pu faire ce même constat : les synagogues américaines sont moins sécurisées que les synagogues françaises, et de loin. En France, nous apprenons dès le plus jeune âge à ne pas s'attrouper devant les lieux de culte, à se disperser rapidement, à ouvrir les sacs à l'entrée… tandis qu'aux Etats-Unis, c'est tout juste si parfois un garde est posté à l'une des entrées de la synagogue.

Malheureusement, les Etats-Unis ont été endeuillés récemment avec les attaques de Pittsburgh et Poway. De fait, des communautés ont commencé à s'interroger sur la pertinence de rehausser le niveau de sécurité des lieux de vie juive.

Le postulat de départ est toujours le même : des attaques provoquent de l'émoi, puis risquent de créer une crainte de la part de membres de la communauté de se rendre à la synagogue ou dans les écoles… et peut à terme provoquer des départs de fidèles.

Ainsi, différents projets ont vu le jour aux Etats-Unis, afin de respecter le difficile équilibre entre augmenter le niveau de sécurité, et ne pas stresser les fidèles en rendant les lieux anxiogènes.

La sécurité est l'affaire de tous, et l'on commence à assister aux Etats-Unis à des ateliers et formations de sensibilisation pour l'ensemble des membres de la communauté. En effet, jusqu'ici, les fidèles n'avaient pas conscience du danger, et du coup n'avaient pas le réflexe d'identifier puis signaler tout comportement ou individu suspect. C'est en recevant des formations, conseils et consignes que chacun pourra ainsi faire partie du nouveau dispositif de sécurité : la vigilance accrue permet de repérer les menaces avant qu'elles ne se présentent à la porte.

De même, des formations ont été mises en place afin de montrer aux fidèles comment réagir en cas d'attaque, afin de limiter autant que possible les conséquences d'une éventuelle attaque.

Par ailleurs, certaines communautés ont maintenant conscience de l'importance de garder un œil attentif sur les réseaux sociaux : que ce soit pour l'attaque de Pittsburgh ou celle de Poway, les terroristes avaient utilisé les réseaux sociaux comme caisse de résonance à leur action, et ce avant même de perpétrer leurs attaques.

Comme le disait dans son discours un rabbin américain la semaine dernière, la formation en sécurité est comme une assurance : tout le monde en a besoin, et personne n'a envie d'avoir un jour à s'en servir. Espérons qu'il soit entendu.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.