Blog du Crif/Fête de la musique - "Kooloulam", une chorale qui donne de la voix au monde entier !

20 Juin 2019 | 309 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Fausses rumeurs, photos ou vidéos truquées… les fausses informations, ou fake news, inondent le net. La désinformation va parfois plus loin, prenant la forme de théories à l’apparence scientifique.

L'exposition CHAGALL, LISSITZKY, MALÉVITCH...L'AVANT-GARDE RUSSE À VITEBSK (1918-1922) est à découvrir juqu'au 16 juillet 2018 au Centre Pompidou.

Scoop : l’appel au boycott est illégal en France

 

Et vous, comment définiriez-vous l’humour juif ?

Pages

Opinion

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Depuis des années, l’historien Marc Knobel a de salutaires obsessions et une puissante détermination. L’une de ses salutaires obsessions, sur laquelle il a beaucoup travaillé et mené de profondes recherches, est cette diffusion sans frontières, sans retenues et sans toujours grandes oppositions, des haines multi-formes qui s’entretiennent.

Pour comprendre cet accord entre l’Iran et les grandes puissances sous la direction stratégique des USA, il faut essayer de comprendre la nouvelle politique internationale de l’administration américaine

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Crée en 2017, ce projet social est né d’une idée d’Or Taicher. Cet entrepreneur, réalisateur, et scénariste exprime son talent créatif très tôt puisqu’à l’âge de 9 ans, il convainc le directeur de son école de créer une comédie musicale ! Aujourd'hui, il réalise notamment des campagnes pour de grandes marques et intervient de manière créative pour « Knafaim shel Krembo », une organisation à but non lucratif pour les enfants ayant des besoins particuliers.

L’idée de Kooloulam lui vient en regardant sur une vidéo du Kotel pendant les Seli’hot, qui réunit chaque année des milliers de personnes qui prient et chantent en cœur.

« Pour lui, la chanson s’est imposée comme vecteur idéal de rapprochement des cœurs et pour contrebalancer la violence qui se répand sur les réseaux sociaux » explique Mihal Shahaf Shneiderman l’une des initiatrices du projet. Elle précise également que ce projet « permet de répondre au besoin de s’unir en plus du pouvoir de la musique de rapprocher les cœurs. »

Le concept en lui-même réunit des centaines, voire des milliers de personnes de tout âge, de tout milieu socio-professionnel, de toute obédience, qui ne se connaissent pas, pour leur apprendre par groupe, en 45 minutes, les différentes voix de l’arrangement d’une chanson connue. L’ensemble du public est dirigé par Ben Yaffet qui apporte une vraie énergie aux participants.

Le premier évènement a eu lieu le 2 Mai 2017, à Tel Aviv, et réunissait 540 personnes. L’évènement a remporté un franc succès et a permis à Kooloulam de se lancer dans l’aventure en réunissant par la suite des publics de plus en plus nombreux. Depuis, dix évènements ont eu lieu en Israël. 

Kooloulam propose des chansons en hébreu mais également en anglais et en arabe.

Les organisateurs mettent un point d’honneur à ce que le lieu de la prestation soit accessible aux personnes à mobilité réduite. Le projet fait participer toutes les générations comme lors d'un événement organisé pour Yom Hashoah qui a réuni des survivants de la Shoah avec leurs descendants. Autre exemple, pour Yom Hatsmaout cette fois, c’est 12 000 personnes qui ont chanté avec Shlomi Shabbat, en présence du Président Reuven Rivlin.

A chaque fois, le résultat est magique et créé un véritable buzz ! Voyez plutôt !

 

Suivez toute l'actualité de Kooloulam -> ICI

 

Pour aller plus loin :

Voir l’interview complète de Mihal Shahaf pour LPH : https://lphinfo.com/koolulam-ce-qui-compte-avoir-un-projet-commun/

Prestation à l’hôpital Schneider pour enfants malades : https://unitedwithisrael.org/fr/video-les-enfants-malades-disrael-chantent-pour-hanouka-des-images-qui-laissent-sans-voix/

A propos de Or Taicher : http://talnathan.com/en/portfolio/or-taicher-2/

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.