Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif/Varsovie - Honorons les combattants juifs du Ghetto de Varsovie

19 Avril 2019 | 131 vue(s)
Catégorie(s) :
Antisémitisme

Quel est donc ce mouvement qui s'est vu offrir une tribune hier au journal télévisé de France 2 ?

Lundi 11 janvier, à Marseille, un jeune turc de 15 ans attaquait à la machette un enseignant juif portant une kippa. Une affaire qui devait provoquer une grande émotion, et qui a inspiré à Jérôme Fenoglio, le directeur du journal « Le Monde », un éditorial remarquable. En voici un extrait : « Ce mal, il faut le considérer pour ce qu’il est : le produit des noces mortelles entre djihadisme et antisémitisme. Le terrorisme fondamentaliste (…) reprend tous les stéréotypes du vieil antisémitisme européen, accommodé à la sauce de l’heure, mélange de théories du complot importées du Moyen-Orient et transportées par Internet ».

A force de tenir des raisonnements primaires, ami de Gôôôôche, tu es devenu primaire

Ce soir, jeudi 22 octobre, France 3 diffuse à 23h15 « Profs en territoires perdus de la République ? »

Article de Dr Bruno HALIOUA Secrétaire Général de l’AMIF (Association des Médecins Israélites de France)

"Une France antijuive ? "est le dernier livre de Pierre-André Taguieff. Marc Knobel rend hommage au talent et au courage de l'auteur à travers cette tribune.

Portrait de Invité
3 Questions à Marc Knobel
|
17 Avril 2015
Catégorie : Antisémitisme

Les auteurs du Blog du Crif se prêtent à un exercice de questions réponses " 3 Questions à ..."

Marc Knobel historien- chercheur nous parle donc de son engagement dans la lutte contre l'antisémitisme.

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

L'antisémitisme est comme une bête particulièrement enragée et puante. Il rôde, nous ne le savons que trop bien...

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

"Dites-moi que ce furent des cauchemars, que le monde s'améliore de jour en jour, que des flammes de lumière jaillissent en chaque point du globe."

Article paru dans le HuffinghtonPost.fr

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Mercredi soir, au mémorial de la Shoa, 17 rue Geoffroy l Asnier, a eu lieu la cérémonie du souvenir commémorant le 76 ème anniversaire du soulèvement du Ghetto de Varsovie.

Nous étions nombreux à nous y rendre afin d'honorer la mémoire de ceux qui le 16 janvier 1943, abandonnés de tous, ont choisi de se battre et de mourir les armes à la main plutôt que de vivre humiliés et déshumanisés.

Des 450 000 juifs enfermés dans le ghetto, ils ne sont plus que 71000, en ce mois de janvier 1943, à ne avoir encore été déporté vers les camps d' extermination.

L' Union Militaire Juive, l' Organisation Juive de Combat et l' Armée Intérieure Polonaise décident de s'opposer à la toute puissante armée allemande et prennent le contrôle du Ghetto.

Dans les premiers jours, ils sont à peine plus de 500, âgés de 13 à 22 ans, à refuser cette fatalité et à oser l'impensable.

Ils sont quelques centaines à choisir de relever la tête dans un combat perdu d'avance qui restera, à jamais, dans l'Histoire.

Quelques Juifs, caricaturés, par la propagande nazie, comme des sous hommes nuisibles, incapables de se défendre que l'on peut conduire à l'abattoir tels des animaux.

Quelques jeunes juifs, qui s'organisent et résistent, malgré la faim et la soif, à la toute puissante armée du III ème Reich.

Des jeunes juifs rejoins par des milliers d'autres qui retrouvaient alors leur dignité.

Des Juifs qui font reculer les troupes allemandes persuadées que 3 jours suffiraient à écraser la rébellion.

Le 19 Avril 43, les forces allemandes entrent dans le ghetto et se retrouvent face à ces résistants juifs bien décidés à ne pas céder.

Face à l'arrogance nazie et à son armement puissant, les jeunes juifs ne sont armés que de pistolets, de quelques grenades improvisées et quelques cocktail Molotov improvisés.

Face à la Haine, la Volonté de Vivre et le refus de capituler.

Le 16 mai 1943, après 4 semaines d'une résistance héroïque,le ghetto tombe !

7 000 juifs ont péri pendant les combats et 6000 autres sont brulés et gazés durant la destruction totale du ghetto.

13 000 juifs dont l'Histoire restera à jamais dans nos mémoires.

13 000 juifs qui ont montré au monde, que dans les ténèbres et face à la soumission, l'Homme peut toujours briser ses chaînes et le silence.

13 000 juifs dont les noms et l'Histoire seront,  à jamais, pour le peuple juif le symbole de la résistance.

13 000 juifs dont nous sommes les enfants.

13 000 juifs, parmi les 6 millions d'exterminés qui aujourd'hui seraient fiers de voir l'Etat Juif d' Israël et l'Armée Juive : Tsahal

Afin de les honorer, allez au mémorial car, leurs âmes seront là, debout et fières.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.