Sophie Taïeb

Community manager - bloggueuse

#Blog - La rue n’appartient plus au BDS : retour sur la manifestation du samedi 1er avril

03 Avril 2017 | 252 vue(s)
Catégorie(s) :
Antisémitisme

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Deux historiens français l’ont fait et publient ce mois d’avril en collection Que Sais-je Les 100 mots de la Shoah.

"La Place de la République ne vous appartient pas".

Dimanche dernier, des militants du Collectif Anti Boycott se sont rendu face à une manifestation BDS.

Quel est donc ce mouvement qui s'est vu offrir une tribune hier au journal télévisé de France 2 ?

Lundi 11 janvier, à Marseille, un jeune turc de 15 ans attaquait à la machette un enseignant juif portant une kippa. Une affaire qui devait provoquer une grande émotion, et qui a inspiré à Jérôme Fenoglio, le directeur du journal « Le Monde », un éditorial remarquable. En voici un extrait : « Ce mal, il faut le considérer pour ce qu’il est : le produit des noces mortelles entre djihadisme et antisémitisme. Le terrorisme fondamentaliste (…) reprend tous les stéréotypes du vieil antisémitisme européen, accommodé à la sauce de l’heure, mélange de théories du complot importées du Moyen-Orient et transportées par Internet ».

A force de tenir des raisonnements primaires, ami de Gôôôôche, tu es devenu primaire

Ce soir, jeudi 22 octobre, France 3 diffuse à 23h15 « Profs en territoires perdus de la République ? »

Article de Dr Bruno HALIOUA Secrétaire Général de l’AMIF (Association des Médecins Israélites de France)

"Une France antijuive ? "est le dernier livre de Pierre-André Taguieff. Marc Knobel rend hommage au talent et au courage de l'auteur à travers cette tribune.

Portrait de Invité
3 Questions à Marc Knobel
|
17 Avril 2015
Catégorie : Antisémitisme

Les auteurs du Blog du Crif se prêtent à un exercice de questions réponses " 3 Questions à ..."

Marc Knobel historien- chercheur nous parle donc de son engagement dans la lutte contre l'antisémitisme.

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Pages

« Séparation du Crif et de l’Etat » : voici la dernière nouveauté de la « cause palestinienne ». Amalgamant à tout va Israël, sa politique, les juifs, et les institutions françaises, ces pantins ont appelé à un rassemblement samedi dernier, avec des slogans antisémites et anti républicains.

Malgré la mobilisation de personnalités politiques (Nathalie Kosciuzko-Morizet, Claude Goasguen et Anne Hidalgo), associatives (le Président du Crif Francis Kalifat a notamment écrit au Préfet et au Premier Ministre), et de nombreux internautes, la Préfecture de Paris a décidé d’autoriser ce rassemblement, sous haute protection policière.

Nous nous sommes rendus sur place.

 

Le quartier a été bouclé dès le début du rassemblement, avec impossibilité de s’approcher des activistes BDS, moins nombreux que les forces de l’ordre venues pour les protéger. Monde à l’envers, ces militants, connus pour également protester contre les forces de l’ordre et l’Etat et s’associer à tous ces mouvements contre la Police et l’Etat d’Urgence (ils étaient notamment en bonne place à Nuit Debout, aux marches du PIR et autres…) ont nécessité un déploiement gigantesque pour leur permettre de crier leurs mensonges en toute sécurité.

A proximité de ce rassemblement, des militants anti boycott se sont retrouvés afin de montrer au boycotteurs qu’ils ne sont pas seuls, et que la rue ne leur appartient pas.

Dans un rassemblement joyeux, républicain, familial et bon enfant, ces militants ont répondu à la litanie du BDS, avec quelques slogans, des chants, et évidemment la Marseillaise.

Finalement plus nombreux que les militants BDS, ces militants ont montré, par leur présence et leur énergie, que l’on pouvait apporter une réponse aux rassemblements antisémites, toujours nombreux et réguliers dans de nombreuses villes.

Deux messages sont à retenir suite à ce rassemblement :

-          Les militants anti-boycott sont plus nombreux et mieux organisés, ils ont décidé d’aller sur le terrain se mettre face aux boycotteurs pour ne plus leur laisser la rue.

-          En sortant de la manifestation, nous avons été interpellés par des passants, intrigués par nos badges « Stop Boycott ». Retenons parmi eux un jeune musulman, anti boycott, qui passera son troisième été à Tel Aviv cette année… et qui lui aussi en veut aux boycotteurs de diffuser de tels mensonges. Soyons donc toujours plus nombreux, et ouvrons ces rassemblements anti boycott à tous ceux (et ils sont nombreux) qui fustigent ce mouvement antisémite. Saluons l’ensemble des internautes qui nous ont contactés via la page Stop Boycott pour nous rejoindre… et soyons encore plus nombreux la prochaine fois !

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.