#BlogDuCrif #Cinema - The Wedding Plan : aide-toi, le ciel t'aidera

05 Janvier 2018 | 381 vue(s)
Catégorie(s) :
Israël

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

D'abord on critique, puis on dénie et pour finir on adopte. Laissons le temps au temps.

Conflit israélo palestinien, traitement médiatique, crise de l'information : analyse

Portrait de Sophie Taïeb
Incendie du tombeau de Joseph
|
16 Octobre 2015
Catégorie : Israël

Détruire la cité ancienne de Palmyre et faire brûler le tombeau de Joseph reviennent-ils vraiment au même ? Pas pour tout le monde.

Quand les larmes se transforment en espoir d'un monde meilleur.

Maxime Perez est journaliste, correspondant pour la presse française en Israel et spécialiste des affaires militaires pour la chaine i24News.
Marc Knobel Directeur des Etudes du CRIF à confié à Maxime Perez le soin de présenter une étude sur l'Opération Bordure Protectrice.

Lundi dernier, l’ancien Président de la République était en Israël. Une visite étrange, hybride où le mélange des genres s’ajoute à la confusion des rôles.

Les français d'Israël, et en particulier ceux qui ont immigré de France durant les quinze dernières années, ont en grande majorité souhaité la réélection de Benjamin Netanyahu.
Déçus par l'attitude des politiques français face à l'islamisme et l'antisémitisme, beaucoup voient en Bibi un dirigeant politique charismatique doté d'une capacité à affirmer avec une assertivité rare la cause d’Israël à la face du monde et savent que ses concurrents en politique n'ont pas cette compétence exceptionnelle.
De plus, comparant la réussite de l'économie d'Israël face à la faillite de l'économie française, ils ne comprennent pas pourquoi la plupart des médias israéliens et analystes politiques sont tellement critiques envers celui qu'ils considèrent à juste titre comme un héros du peuple juif. 

Le 17 mars dernier, les israéliens ont voté et réélu Benjamin Netanyahou.

Pages

Dans le film israélien The Wedding Plan, il y a Michal. Et il y a D.ieu. 

Michal veut l'amour. Et ce qui l'accompagne. Le respect, le bonheur, la grâce et la sécurité. Après 11 ans ponctués de shidouch malheureux, Michal est épuisée. "Laisse tomber" lui dit-on. Mais laisser tomber quoi ? La foi et le mariage ? Sûrement pas. La quête du mari, d'accord. Notre héroïne met alors en place son mariage, qu'elle programme le 8eme soir de Hanouka. "Me marier ce soir-la, ce serait un miracle aussi grand que de rencontrer l'amour de ma vie". La question du mari paraît tout à coup très secondaire. Après tout, si D.ieu peut créer le monde en 7 jours, il peut bien trouver un mari à Michal en moins d'un mois, non ? En tout cas, notre heroïne y croit.

Dans son second long métrage, 5 ans après Fill the Void dans lequel elle se plongeait dans le milieu ultra orthodoxe de tel Aviv, Rama Burshtein signe une comédie dramatico-romantique que l'on savoure du début à la fin. La réalisatrice propose au spectateur une immersion dans le monde des Hassidiques d'un quartier de Jérusalem, un monde auquel Michal appartient visiblement par choix puisque sa mère et ses soeurs sont davantage traditionnalistes que religieuses.

Rama Burshtein maitrise à la perfection le jeu des codes israéliens mêlés à ceux de toutes les jeunes femmes célibataires du monde. Elle parvient avec brio à mettre en lumières les subtilités de la foi, et de toutes les façons qu'il peut exister de l'avoir.

Elle s'aventure également sur le délicat sujet du mariage et des rencontres arrangées des milieux religieux. Une problématique plus que jamais d'actualité en Israël avec la "crise du Shidouch" vécue chez les plus jeunes qui ne se reconnaissent plus dans ces rendez-vous ultra codifiés et à l'opposé de l'authenticité et à la simplicité de la vision du mariage qu'on leur donne depuis leur naissance.

Que ce soit par un déterminisme quasi scientifique qui entraîne tout sur son passage ou grâce à un vrai miracle de Hanouka, l'histoire que se raconte Michal depuis le début devient réelle. Le spectateur se régale, tenu en haleine par un vrai suspens et certainement ému par la sincérité du personnage de Michal, interpretée merveilleusement par Noa Kooler.

The Wedding Plan, à voir actuellement au cinéma en France.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.