Gil Taïeb

Vice Président du CRIF

#BlogDuCrif - Israël, 70 ans

17 Avril 2018 | 115 vue(s)
Catégorie(s) :
France

L'historien Laurent Joly publie un nouvel éclairage sur la collaboration de la France occupée à la déportation des juifs. Une œuvre magistrale.

Le Crif souhaite un prompt rétablissement à Jean-Pierre Allali suite à son récent accident et espère le retrouver très vite en pleine forme.

Pages

Antisémitisme

Billet d'humeur par Marc Knobel

Pour la énième fois l'ONU s'apprête à voter le financement d'une liste noire d'entreprises internationales opérant dans les territoires contestés.

Seront ainsi montrées du doigt les sociétés se trouvant à Jerusalem, sur les hauteurs du Golan et en Judée -Samarie.

" Le guide du parfait boycotteur antisémite" sera ainsi financé par l'ONU.

Un pas de plus sera franchi !

 

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Je suis intervenu aux deux conférences internationales sur l’antisémitisme organisées la semaine dernière à Paris.

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Mensonges, haine et illégalité.

La fête de l’Humanité, où artistes, politiques et public se pressent, a accueilli une fois de plus un stand appelant à la haine d’Israël.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Dans la newsletter du CRIF du 5 septembre 2016, nous reproduisions une information  faisant état de la publication d’un rapport, publié le 1er septembre 2016 et préparé par l'Association Voices for Human Rights et l'Institut Touro (Touro Institute on Human Rights and the Holocaust).

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

J'ai recueilli pour la newsletter du Crif les réponses aux questions posées à cet homme qui, pris dans le tourment de l’histoire-celle avec sa grande hache dont parlait Perec- est resté libre jusqu’au bout des ongles

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

Pages

C’est avec plaisir que je vous retrouve après près de deux semaines d’absence due aux fêtes de Pessah.

Ces semaines ont été endeuillées par le crime odieux antisémite de Madame Mireille Knoll (zal).

Un assassinat antisémite de plus qui s’ajoute à la déjà longue liste des victimes de ce mal qui gangrène depuis bien longtemps notre société française. Il faut sans cesse le répéter : 

en France, aujourd’hui encore, on peut mourir parce qu’on est juif ! 

Ce constat cauchemardesque n’est pas sans conséquences.

Certes, la France n’est pas un pays antisémite mais l’antisémitisme se développe en France sous de nouvelles formes et les juifs, cibles privilégiées de l’intégrisme islamique sont en danger !

Il suffit de consulter Internet pour lire le déferlement de haine antisémite qui s’y déverse sans contrôle.

Ni les 6 millions de morts de la Shoah, ni le souvenir des enfants juifs de Toulouse, ni même l’assassinat sauvage de cette pauvre dame de 85 ans, n’ont trouvé grâce à leurs yeux.

Le négationnisme a contaminé une nouvelle frange de la population française. Après avoir été celui des enfants de Pétain, il est aujourd’hui celui de certains enfants vivant dans nos banlieues et manipulés par un islamisme diffusé par des imams autoproclamés et surtout incontrôlés. 

Les théories du complot et la négation de la Shoah trouvent ainsi un terrain favorable dans des lieux où la République a reculé.

Même si la gangrène a bien avancé, il est encore temps de partir à la reconquête de ces territoires et d’y faire triompher nos valeurs républicaines qui sont et resteront à jamais les seuls garanties d’un vivre ensemble qui aujourd’hui est trop souvent entaché par le sang des victimes de la haine.

Ce constat pourrait nous pousser au pessimisme mais comme l’a déclaré Madame Golda Meir « le pessimisme est un luxe qu’un juif ne peut pas se permettre ».

Aussi, je veux mettre en avant le bonheur immense que nous allons partager la semaine prochaine au lendemain du Yom Azikaron, qui honorera tous ceux qui ont donné ou perdu la vie pour que renaisse et  grandisse l’Etat d’Israël, nous fêterons avec force et fierté les 70 ans de ce pays Juif, qui malgré l’adversité, les condamnations, les attaques terroristes et les menaces a su transformer un désert en jardin et faire de ce petit pays une grande Start-Up Nation que chacun regarde avec admiration et envie.

Avec quelques jours d’avance, Bon anniversaire à l’État d’Israël et longue et belle vie à son peuple !

Gil Taieb 

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.